Accueil » A la une » Pia brille pour Arnaud

Pia brille pour Arnaud

La manière dont les Baroudeurs s’étaient serrés, lors de la minute de silence observée en l’honneur de Didier Cabestany, en disait long sur leurs intentions. Et pas que celles d’Arnaud, soldat comme papa, et auteur de “carreaux” du plus bel effet, lors de ce duel qui tourna court dès lors que les locaux prirent d’emblée les choses en mains.

Carpentras, patatras ! C’était écrit quand Sébastien Terrado, coach assistant et joueur de Salanque Méditerranée XV (entente entre Villelongue-de-la-Salanque et Pia, club présidé par l’autre Rovira, Franck), tentait à deux reprises sa chance, comme Jean-Paul De Oliveira, et surtout lorsque, dans la foulée, Anthony Durand forçait le chemin de l’essai.

Comme un Torrent…

Puis, sur mêlée née d’une 40/20 du même Terrado, Nicolas Torrent bousculait deux Provençaux pour ajouter à la peine de ces derniers.

Touché à la cheville gauche, Terrado, suppléant Guillaume Rey, blessé aux adducteurs l’avant-veille à l’entraînement, et lui-même remplacé par Arthur Bidaut, n’avait joué que huit minutes lors de son premier match à XIII de la saison, mais le mal était fait.

Et Pia, survolté, remettait la gomme par l’intermédiaire de Torrent, auteur d’un essai de cinquante mètres engendré par l’échappée royale de Marc Meye.

La première franche occasion d’essai du RCC ne survenait qu’à la 19è minute, la faute à trop de maladresses, malgré Hugo Bravo, qui se démenait comme un beau diable.

En face, le récital se poursuivait avec Bidaut qui allumait, et Durand qui éteignait la défense vauclusienne.

No pasaran !

Certes, Maxime Grosson n’était pas loin du but (30è), mais derrière une défense de fer incarnée par Arnaud Cabestany, les Baroudeurs jouaient à “no pasaran”.

Peu après la reprise, une feinte de passe victorieuse de Grosson remettait Carpentras en selle un trop court instant, Raphaël Andreuccetti échappait à un placage mais lâchait le ballon à une poignée de centimètres du bonheur, alors que le coup de pied rasant de Loïc Gimenez souriait à Maxime Scimone.

En suivant, Julian Berdu s’emparait d’un ballon perdu par le RCC pour percer sur trente mètres, avant d’alerter Loïc Gimenez, qui, d’une longue passe, expédiait Elian Billerach en dame.

Une courte averse sous le soleil calmait les esprits, quelque peu échauffés par le carton rouge adressé à Scimone pour un placage au cours duquel un Carpentrassien avait les pieds légèrement décollés du sol, et un “rasant” de Grosson manquait de sourire à Idriss Tamghart, qui ne faisait que friser l’en but salanquais.

Le coup de pied offert à Meye accentuait encore la différence de niveau entre les deux formations, même si Gilles Ganz flirtait avec la ligne fatidique. 

Pour finir, Loïc Gimenez et Meye construisaient un super mouvement destiné à Brice Pena. Preuve que ce n’était pas le jour de Carpentras, mais bien celui de Pia.

PIA – CAPENTRAS 44-4

Mi-temps 24-0

Arbitre Kevin Delarose

Pia : 8 essais Durand (5, 23), Torrent (8, 10), M. Scimone (53), Billerach (56), Meye (72), Pena (79), 4 T (8, 10, 53, 72) et 2 pénalités (34, 40) Durand.

Carpentras : 1 essai Grosson (45).

Carton rouge à Pia : M. Scimone (62).

PIA : Pena – Billerach, Greg Gimenez, Durand, Vincent Tène – (o) Terrado, (m) Loïc Gimenez – De Oliveira, Meunier, M. Scimone – Torrent, Berdu – Meye.

Sont entrés en jeu Bidaut, Arnaud Cabestany, Marty, Payré.

CARPENTRAS : Alex Rodriguez – Bessac, Mouadh Bida, Sagnes, Tamghart – (o) Grosson, (m) Bravo – Amehiou, Théo Jourdan, G. Ganz – Pesic, Llorca – L. Comtat.

Sont entrés Tobias Willams, R. Andreuccetti, Chafik, Delic.

Hervé Girette

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire