Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Sébastien Vaïsse (Elow) : « Un objectif commun, promouvoir le Rugby à XIII »

Sébastien Vaïsse (Elow) : « Un objectif commun, promouvoir le Rugby à XIII »

Basée à Biarritz, l’agence de production et de diffusion d’images Easy Live On Web (ELOW), retransmet cette saison les rencontres de rugby à XIII sur le site de la Fédération (ffr13.fr), via Dailymotion. Rencontre avec Sébastien Vaïsse, co-directeur et commentateur.

Commentateurs Elow Prod 2
Sébastien Vaisse (à gauche) et Alain Bonneriez (à droite) lors du match Albi vs St. Estève XIII Catalan

Tout d’abord, présentez-nous votre société ?

Sébastien Vaïsse : La société ELOW est née il y a quelques années sur la Côte Basque, de l’association de 4 personnalités issues de la génération 2.0. Sportifs passionnés mais surtout animés par la même volonté d’innover, on avait envie, à notre échelle, de bousculer les choses, forts de nos expériences respectives dans la production audiovisuelle, le marketing, le journalisme sportif et la technologie du LIVE Streaming. C’était aussi une façon de permettre à des fédérations, des clubs, des événements sportifs, souvent oubliés des grands médias, de prendre en main leur propre médiatisation et, de facto, en contrôler tous les aspects. Une manière de revisiter leurs stratégies de communication en digitalisant les audiences. Quelque part, nous sommes un outil de communication 2.0. Aujourd’hui, nous travaillons avec la Fédération Française de Football, de Rugby à XIII, de Hockey sur glace, de Rugby, de Volley, la FIRA… Nous avons diffusé pour beIN Sports, MCS, France TV… Bref, la mayonnaise commence à prendre.

Comment se passe un jour de rencontre diffusée sur internet. Est-ce différent de la télé ?

S.V : Il n’y a pas grande différence dans la mesure où les moyens techniques déployés pour une diffusion en streaming peuvent être identiques à ceux d’une diffusion TV. Comme souvent, tout est une question de budget. En fait, la différence réside surtout sur des normes de diffusion dîtes « broadcast » en TV. Pour le reste, qu’on diffuse sur le Web ou pour la TV, il faut quand même dérouler des kilomètres de câbles, monter des caméras, brancher les tables sons, installer le car-régie, préparer les habillages… La diffusion d’une rencontre ne se limite bien évidemment pas aux  80 minutes réglementaires. Chaque diffusion demande un gros travail de préparation et d’organisation notamment logistique pour que tout soit opérationnel en temps et en heure. Le direct n’attend pas mais surtout ne pardonne pas. Il s’agit des fameux « aléas du direct ». Il y a beaucoup de petits détails à ne pas négliger afin d’optimiser le travail de toute l’équipe… Nous comptons 7 personnes au total pour un match 4 caméras (3 actions avec replay) comme c’est par exemple le cas sur l’ensemble des matchs du Championnat de France de Rugby à XIII Élite 1 (à l’exception des ½ finales où le set-up sera plus conséquent / 6-7 caméras).

Lors de la retransmission Albi / Saint Estève-XIII Catalan (dimanche 14 février) prés de 4.000 personnes assistaient au match devant leur ordinateur. Êtes-vous satisfait de l’audimat ?

S.V : La mariée n’est jamais assez belle mais, oui, nous sommes satisfaits. C’est en tout cas un bon début dans la mesure où l’expérience montre que c’est la régularité des diffusions qui crée l’audience. Et l’initiative de la FFR XIII va clairement dans ce sens avec 15 matchs gratuits proposés cette saison (dont 2 internationaux). Le streaming est en train d’exploser partout dans le monde et nul doute que l’Élite Française du Rugby à XIII a un potentiel beaucoup plus large que 4.000 personnes. En outre, et c’est aussi une différence fondamentale avec la TV, le streaming n’a pas de frontières.

Vous considérez donc que le Web est l’outil de demain ?

S.V : Cela fait déjà quelques années que le web a supplanté les autres médias. Internet fait aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. Comme expliqué, le streaming n’a pas de frontières, c’est une plate-forme ouverte et accessible partout dans le monde. En outre, la technologie permet aujourd’hui de gérer ses propres diffusions en direct et donc de prendre en main sa propre médiatisation. Le potentiel est énorme. Une chose est sûre, internet est clairement en train de modifier notre façon de regarder mais aussi de concevoir la TV…

Comment se passent vos relations avec le président Carlos Zalduendo et son équipe ?

S.V : Très bonnes. Sans doute car nous avons un objectif commun : la promotion du Rugby à XIII. Et ce choix du Live Streaming montre clairement la volonté de la Fédération et de son président de poursuivre l’effort de modernisation et de promotion de la discipline. À une époque où la gratuité dans le direct sportif se fait rare, l’initiative de la Fédération est quand même à souligner.

Quel regard portez-vous sur cette compétition Elite 1 ?

S.V : Je viens d’un pays où le XV est roi. Toutefois, je suis un gros consommateur de sports,  curieux de nature et journaliste de formation. Je regarde quelques matchs des Dragons… sur une chaîne payante à défaut de diffusions gratuites ! Sur un plan purement sportif, et à l’image de nombreux championnats dans bon nombre de disciplines, il y a quelques disparités dans la qualité du jeu proposé par les différents clubs. Néanmoins, le XIII favorise le « beau jeu », celui basé sur le mouvement et la vitesse. Ce qui permet d’assister à de superbes rencontres, à l’image du choc de la 16ème journée entre Avignon et Carcassonne. Un match incroyable ! Et le Championnat de France Elite 1 permet tout ça.

On imagine que les clubs qui vous accueillent jouent le jeu à fond….

S.V : Clairement. Tout est fait pour nous faciliter le travail. Le sourire en prime. Comme dans beaucoup de clubs en France, ce sont des bénévoles qui font tourner la boutique les jours de matchs. On a souvent l’impression de débarquer dans une grande famille aux couleurs du club. « À l’ancienne » comme on dit ! Chaque diffusion est vraiment le résultat d’une implication collégiale entre la Fédération, les clubs et notre société. Sans la FFR XIII et les clubs, l’aventure semble complexe.  Merci à eux.

Quelles rencontres les internautes pourront suivre prochainement ?

S.V : Cinq matchs de la 2ème phase sont d’ores et déjà planifiés, avec pour débuter un derby Audois ce dimanche entre Lézignan et Limoux. Nous diffuserons également les deux demi-finales d’Elite 1 et la Finale d’Elite 2. Nos caméras seront également présentes sur d’autres événements, comme les Finales Féminines, afin de réaliser des reportages.

couv_lezignan_limoux

Retrouvez le dernier match commenté par Sébastien Vaïsse et par Alain Bonneriez lors de la rencontre opposant Albi RL XIII à St Esteve XIII Catalan :

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Comment (1)

  • moine eric

    Super interview du oc-directeur et commentateur d’ELOW et qui fait tout promouvoir le rugby à XIII et son Championnat Elite ……

    25/02/2016 à 21:13

Laisser un commentaire