Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Te souviens-tu, Teddy Sadaoui ?

Te souviens-tu, Teddy Sadaoui ?

Un joueur hors normes, d’abord centre, puis deuxième ou troisième ligne, enfin pilier. Du genre insubmersible. La preuve, à 34 ans il tient toujours bon la barre au sein du pack carcassonnais. C’est le trophée Lord Derby sous le bras qu’il ira défier des Lézignanais plus que jamais revanchards, dimanche au Moulin, un stade où il a toujours été craint et respecté.

On a demandé à l’ex capitaine de l’ASC, international au long cours (2003 – 2012), qui était de l’aventure des Dragons Catalans en 2006, de se souvenir…

Te souviens-tu, Teddy, de ton premier éducateur à la MJC Carcassonne ?

“Jean-Marie Grégoire, hélas aujourd’hui décédé. Un tournoi de jeunes est organisé chaque année à sa mémoire, à Carcassonne.”

De ton premier match en Elite ?

“Je devais avoir 16 ans et demi. C’était à Domec, avec Carcassonne alors entraîné par Daniel Sokolow, et nous avions battu Villefranche de Rouergue.”

De ta première cape en équipe de France ?

“A Dublin, contre l’Irlande.” (victoire des Bleus 26-18, le 1er novembre 2003)

 

De ton premier essai en Elite ?

“Contre l’UTC, en 2004 à Domec, la saison où nous nous étions inclinés en finale de la Coupe Lord Derby face à ces mêmes Catalans (39-24, à Domec). J’avais reçu un ballon aux quarante mètres, avant de transpercer la défense adverse et d’éviter l’arrière.”

De ton premier essai en équipe de France ?

“A Warrington, contre l’Angleterre.” (victoire des Anglais 68-6, le 16 novembre 2003, la même année il avait marqué à Moscou, face à la Russie lors du Tournoi de la Libération, et à Tripoli, contre le Liban, en Coupe de la Méditerranée)

D’un match disputé au poste d’ailier, avec le XIII de France ?

“Contre l’Ecosse, à Canberra, lors du premier match de la Coupe du monde 2008 (victoire de la France 36-18, le 26 octobre). Dimitri Pelo s’était blessé la veille, à l’entraînement, et l’entraîneur John Monie m’avait demandé si j’étais d’accord pour le remplacer à son poste.” (Teddy a disputé avec les Bleus un autre match dans cet emploi inhabituel pour lui, le 11 novembre 2012 à Salford, avec Kevin Larroyer comme centre à ses côtés, et la star de Leeds, Ryan Hall, en face)

D’un match décisif contre Lézignan ?

“En 2009, année où nous avons remporté la Coupe Lord Derby avec Carcassonne (18-16 en finale face à Limoux, à Albi), nous avions éliminé en demi-finale le FCL, futur champion de France. Le club des Corbières possédait des joueurs énormes, comme Chris Beattie et Adel Fellous.”

 

D’un derby en particulier au stade du Moulin ?

“Tous les matchs joués dans ce stade ont une saveur particulière. J’aime cette ambiance.”

D’un match t’ayant procuré une immense joie ?

“Les deux finales victorieuses en 2012, avec l’ASC. C’était la première fois que j’étais champion de France avec le club de mes débuts.” (victoire 26-20 contre Pia, après celle en Coupe devant le même adversaire, 14-12, à Narbonne)

D’une rencontre que tu préférerais oublier ?

“La finale du championnat, l’an passé contre Limoux.” (victoire des Limouxins 26-24, à Albi)

De mots forts que tu prononçais dans le vestiaire carcassonnais, en qualité de capitaine ?

“Le discours prônait l’humilité, la constance dans l’effort, paliers indispensables vers la réussite.”

Du meilleur joueur côtoyé en 2006, chez les Dragons Catalans ?

“Stacey Jones, mais Jamal Fakir était lui aussi hyper performant.”

A Carcassonne ?

“Le pilier ou deuxième ligne australien Duncan MacGillivray, en 2003, orné de son casque vert. La saison suivante il rejoignait Wakefield.” (Il avait signé à l’ASC en provenance de South Sydney, après avoir évolué précédemment à Penrith, et il avait disputé la Coupe du monde 2008 avec l’Ecosse)

De ton dernier fou-rire ?

“Avec Thierry, un collègue de travail.”

De ta dernière colère ?

“Lors de l’avant-dernier entraînement, devant le manque de concentration de certains. J’étais bien plus colérique, voici quelques années en arrière. Aujourd’hui, j’essaie de davantage intérioriser.”

Enfin, de la dernière fois où on t’a demandé quand tu mettrais un terme à ta carrière ?

“Tu viens de le faire !”

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Comments (2)

  • Moine Eric

    Une belle carrière pour ce joueur qui s’appelle Teddy Sadaoui, et qui j’espère ce terminera en apothéose en Championnat de France avec le bout de bois ! …..

    25/05/2017 à 13:35
  • DOUARCHE Gérard

    Tu oublies Teddy que tu as été champion de France en 2002 (le doublé) juniors A.S.C.

    25/05/2017 à 13:44

Laisser un commentaire