Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Toulouse : prêts ? Partez !

Toulouse : prêts ? Partez !

alt 

Guy Williams

Les joueurs du TO se préparent déjà physiquement, et ont en plus une séance terrain à leur programme, une fois par semaine. A partir du 6 août, ils seront soumis à trois ou quatre séances hebdomadaires de musculation, et à trois entraînements proprement dit. Le 9, ils disputeront un match amical à Villeneuve-sur-Lot, une semaine avant de participer au Tournoi de Ramonville. C’est dire si à Toulouse la saison 2012-2013 est d’ores et déjà lancée. Nous avons demandé à Gilles Dumas, l’entraîneur, et à Carlos Zalduendo, le président, de nous en dire un peu plus…

Le recrutement est-il clos ?

Gilles Dumas : “Pas complètement. Un, voire deux joueurs sont attendus. Un arrière étranger, pour remplacer Nathan Ross, qui avait prolongé mais a reçu depuis une proposition de Melbourne Storm pour intégrer son camp de pré-saison 2013. On se voyait mal l’empêcher de tenter sa chance. Pour le deuxième, un Français polyvalent, c’est moins sûr…”

Le vide laissé par Kevin Larroyer sera-t-il difficile à combler ?

Carlos Zalduendo : “Il était prévu depuis un an qu’il rejoigne les Dragons Catalans une fois terminée la saison Elite 2011-2012. Nous avions donc anticipé, d’où le recrutement de Sammy Masselot. C’est aussi la raison pour laquelle nous avons conservé Shane Blackett, le joker médical d’Eloni Vunakece, arrivé fin février.”

Quel jeune joueur a le plus progressé, la saison passée ?

Gilles Dumas : “Théo Gonzalez-Trique, qui à 20 ans est un pilier d’avenir. Je me souviens avoir fait débuter Rémi Casty en équipe de France lors du Seven’s de Sydney. Il avait 18 ans. Théo est un peu en avance sur lui au même âge. Et s’il se forge le même mental que Rémi, il fera une belle carrière.”

Cette saison encore, le TO sera engagé sur les quatre fronts du Championnat de France, de la Coupe Lord Derby, de la Challenge Cup et de la Northern Rail Cup. Sera-ce aussi difficile à gérer ?

Carlos Zalduendo : “C’est sûr que cela augmente les risques de blessures et engendre de la fatigue, mais à la différence de la saison passée, où nous n’avions bénéficié que de quinze jours de coupure entre les exercices 2010-2011 et 2011-2011, cette fois les joueurs auront une inter-saison normale. En espérant que le gel des terrains, qui avait entraîné des reports fâcheux, sera évité l’hiver prochain.”

Gilles Dumas : “C’est évidemment compliqué à gérer, d’où un effectif en augmentation, cette année, mais notre chance réside dans le fait que le Championship, qui en 2013 passera de 10 à 14 clubs, débutera plus tôt, en février, un mois jusqu’ici réservé à la Rail Cup. Le format de cette Coupe sera donc modifié, avec moins de rencontres à disputer. Peut-être par élimination directe, avec la fin des poules qualificatives. On devrait ainsi éviter les problèmes rencontrés la saison dernière, où nous avions perdu six joueurs contre Keighley, trois jours seulement avant notre quart de finale de Coupe Lord Derby à Limoux. Ou plus tard dans la saison, quand nous avions été contraints de disputer cinq matchs en seize jours. Nous avions alors manqué de la nécessaire fraîcheur au moment des phases finales du Championnat Elite.”

Qu’attendez-vous des plus jeunes, cette saison ?

Gilles Dumas : “Certains ont 20 ans, comme Yoann Didone, Cyril Moliner, Basrtien Ader, et ils doivent éclater dans les mois à venir. A eux de saisir leur chance.”

Un mot sur les départs de Jean-Christophe Borlin, Sylvain Houlès, Olivier Saintignans ?

Gilles Dumas : “Le premier raccroche logiquement les crampons. Pour Sylvain, c’est un déchirement, car il souhaitait continuer avec nous. Mais il est agriculteur à une heure et quart de route de Toulouse. On lui a laissé le choix de revenir éventuellement sur sa décision. Son départ, probable, laissera un grand vide au TO, où son professionnalisme à tous les niveaux était unanimement apprécié. Et il était important dans le vestiaire. A défaut, il a la possibilité de rallier Lescure d’Albigeois, un club proche de chez lui. Olivier, enfin, arrête pour raisons professionnelles. Il lui était difficile de concilier les deux activités.”

Envisagez-vous des “dual registration” avec les Dragons ?

Carlos Zalduendo : “Nous ne sommes pas contre, si les deux parties y trouvent leur compte. Offrir du temps de jeu à des Dragons qui en manquent, peut s’avérer intéressant, mais le champ d’action est limité, car ce système de prêts aller-retour ne concerne que les compétitions britanniques.”

Gilles Dumas : “Comme c’est valable seulement pour la Rail Cup et la Challenge Cup, nous ne comptons pas dessus. La saison passée, nous avions privilégié l’appel à des joueurs de Toulouse Broncos, notre réserve, et il en sera probablement de même en 2012-2013.”

Quels espoirs caressez-vous, à l’aube de la nouvelle saison ?

Gilles Dumas : “Lors de la précédente, nous espérions tenir physiquement la distance, mais sans nous bercer de trop d’illusions. Il en ira différemment cette fois, avec notamment l’apport de Florian Quintilla, qui a connu le haut niveau et aspire à le retrouver, et de Sammy Masselot, dont l’expérience acquise durant quelques mois à Wakefield devrait nous être profitable.”

Où en est-on des travaux d’agrandissement du stade Arnauné ?

Carlos Zalduendo : “C’est en très bonne voie. Voici quelques jours nous avons eu une réunion avec le service d’architecture et le service des sports de la ville de Toulouse. Une décision sera prise courant octobre, une fois lancés les appels d’offres.”

Le projet caressé par la FFR XIII, avec le soutien de Luc Dayan, le président du RC Lens, de créer une Ligue fermée de 14 clubs à l’horizon du mois d’avril 2014, vous semble-t-il réalisable ?

Carlos Zalduendo : “Il a le mérite d’être lancé. Nous n’avons rien à perdre.”

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire