Nathalie Joubert : Une femme à la présidence du Comité Vaucluse Rugby XIII

Nathalie Joubert a été élue présidente du comité Vaucluse de rugby à XIII. Cette dirigeante (hyper) active des rouge et blanc de Carpentras compte avec elle 9 autre membres :
  • Gwendoline Cignacco – SOA XIII
  • Laura Mélanie – SOA XIII
  • Magali Wojtysiak – Entraigues XIII
  • Lucien Foual – Suricats Morieres
  • Clément Hugon – Caumont arbitre
  • Gaetan Garcia – Le Thor
  • Benjamin Genin – SOA XIII
  • William Jouval – Ocriers de Gargas
  • Olivier Rostang – Carpentras XIII
L’occasion d’aller à la rencontre de cette dirigeante dynamique et positive sur l’avenir de notre sport !
Quel a été votre parcours jusqu’à aujourd’hui ?
Originaire de Carprentras et Vauclusienne “de souche”, je ne suis pas tombé dans le rugby à XIII tellement par hasard puisque mon père, Nieto Floréal a toujours jouer  pour Carpentras. Mes deux fils sont arrivés naturellement dans le rugby et jouent respectivement en U19 pour Nathanaël et U17 pour Tristan à Carpentras. Les années sont passées et je me suis impliqué de plus en plus au sein du club des taureaux pour devenir dirigeante et manager des U19. A ce moment là, notre ambition était de relancer une équipe de juniors. Il faut croire que le travail et notre persévérance a fini par payer puisque notre équipe de jeune est montée jusqu’en Juniors Elite !
Cela faisait un certain temps, que le comité du Vaucluse était en sommeil. A l’époque, pour des raisons de santé j’ai du mettre entre parenthèse mon investissement dans le rugby et en particulier la volonté de redémarrer la structure départementale. Un travail formidable a d’ailleurs été réalisé par la Ligue sur le plan administratif pour absorber cette mise en sommeil. Puis Xavier Vasson, le Présidente de la Ligue Sud PACA est revenu pour me motiver à remettre “la machine” en marche  et avec les ambitions affichées de la nouvelle équipe fédérale, cela m’a poussé à “briguer” la présidence de notre comité !
Nathalie Manager des u19 dont elle a fait le pari de remonter l’équipe
Quel sont les grandes lignes de votre programme ?
A proprement parlé il n’y a pas de programme, mais les grandes pistes de travail ! Je crois sincèrement en notre sport, notre vivier de joueurs et son fort potentiel de développement. Je souhaite apporter cet élan fédérateur auprès des clubs et faire renouer le lien eux dans  une perspective de développement commune. Ce message “d’unicité” est très important car il sera la clef de notre réussite. Nous avons encore du chemin à parcourir car nous devons dans un premier temps, faire connaitre et médiatiser le rugby à XIII  dans le département.
Nous continuons de travail malgré le contexte sanitaire et l’équipe est déjà mobilisée pour redynamiser la pratique du XIII sur le territoire. À commencer par la formation des arbitres, grâce notamment à Clément Hugon. Accompagner les écoles de rugby sur département mais aussi encourager l’inclusion au travers des pratiques telles que le XIII Fauteuil et le Vita XIII. En Australie & en Angleterre, les déficients psychiques peuvent jouer de façon encadrée au XIII, pourquoi ne pas les imiter ?
Une dirigeante toujours très impliquée avec ses équipes
Quelles sont donc les grandes pistes de travail de ce mandat ?
Nous devons travailler en étroite collaboration avec les élus, les instituions de manière générale. Lors de la remise des ballons pour l’opération “Un ballon pour tous”, j’ai eu l’occasion d’échanger avec le maire de Carpentras qui était à l’écoute et particulièrement sensible à nos démarches. Comme je le disais, nous avons un bon vivier de “jeunes gamins” et un fort potentiel sur notre territoire, c’est à nous de trouver les leviers nécessaire pour aller chercher de nouveaux licenciés en se rapprochant de scolaire notamment.
Cela passera d’abord par renforcer les écoles du rugby, qui sont les poumons de nos clubs. Dans un second temps, nous favoriserons la formation de nos jeunes avec l’aide de la Ligue et des instances fédérales. Nous avons un petit déficit de joueurs en minimes et avons quelques difficultés à motiver cette catégorie, mais je reste confiante pour l’avenir.
Nous arrivons à fédérer les parents grâce à notre sport et notre dynamisme. Et en cette période particulière, ceux sont les premiers ravis de pouvoir amener leur enfants s’entraîner malgré les restrictions sanitaires.
Bravo à tous les élus et aux clubs qui ont apporté leur soutien pour refaire vivre cette aventure au comité du 84 !

Partager cette publication

Laisser un commentaire


Partager un souvenir, une histoire

Click or drag a file to this area to upload.
Click or drag files to this area to upload. You can upload up to 10 files.