Accueil » A la une » Vers la suppression du Super 8s en Super League

Vers la suppression du Super 8s en Super League

Ian Lenagan, le président de Wigan

Ce mardi après-midi à Warrington, lors d’une conférence de presse, Ian Lenagan, le boss de Wigan, flanqué du nouveau directeur exécutif de la Super League Europe, Robert Elstone, de Simon Moran (Warrington) et Eammon McManus (St Helens), a évoqué “un changement radical” de la formule du championnat, dès la saison prochaine.

“C’est le seul job qui pouvait m’éloigner d’Everton”, a déclaré en préambule Elstone, ancien patron du club de football de la banlieue de Liverpool, qui a pris ses nouvelles fonctions voici huit jours.

“Je suis un fan de rugby league depuis toujours, c’est un sport que j’aime passionnément”, s’est exalté le successeur de Nigel Wood, âgé de 54 ans, et s’il ne s’est pas étendu sur les éventuelles modifications à apporter à la formule actuelle de la compétition, d’autres s’en sont chargés pour lui.

“Nous ne voyons pas l’intérêt de continuer avec le Super 8s, cette deuxième partie de la compétition ne produisant pas les revenus commerciaux espérés”, a en effet indiqué Eammon McManus, le président de St Helens.

Celui de Wigan, Ian Lenagan, qui a précisé que la seule voix discordante, au sein des clubs de Super League, concernant le désir de changement du schéma actuel, était celle de Leeds Rhinos, a souligné que l’on ne reviendrait pas à une ligue fermée, mais lui aussi s’est prononcé en faveur d’un autre format : “Nous ne travaillons pas contre la RFL, qui est l’organe directeur de notre sport, mais nous insistons sur le fait que la Super League doit être l’élément central, et nous avons besoin de davantage de retours financiers. Nous avons d’ailleurs eu des discussions très constructives avec la RFL à ce sujet, ces derniers mois”.

Le président de St Helens, Eamon McManus

Une manière, peut-être, de mettre la pression sur Elstone (qui évoquait simplement “beaucoup d’incertitude”, concernant l’avenir du Super 8s), pour un possible sinon probable retour à des play-offs classiques. Les deux premiers du classement directement qualifiés pour les demi-finales, les quatre (ou six) suivants en barrages d’accès ?

Une chose est sûre, le Super 8s, après quatre ans d’existence, a bel et bien vécu. Et on s’achemine vers une relégation en Championship du dernier du classement, et de l’accession en Super League du premier de D2.

“Car le risque de descente est trop élevé avec le système actuel, où dans le Middle Eigh, potentiellement quatre clubs de Super League peuvent être concernés”, a appuyé Lenagan lors de ce rendez-vous face à la presse.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire