Accueil » Actualité Internationale » Coupe du Monde » Villeneuve sur Lot : un titre à 9 porteur d’espoir à 13

Villeneuve sur Lot : un titre à 9 porteur d’espoir à 13

Deux victoires (contre Albi 16-4, St Estève-XIII Catalan 12-0), un nul (St Gaudens, 4-4), une défaite (8-20 face à Lézignan), en matchs de Poule, et à l’arrivée un titre de champion de France de Rugby à 9 : Villeneuve sur Lot n’a donc surtout pas perdu son temps, samedi en Avignon.

Des “Académiciens” ayant pris leur revanche sur les Dragons U23 en demi-finale (12-4), et sur l’équipe des Corbières en finale (18-10).

De quoi satisfaire le directeur sportif David Despin, qui a “apprécié le sérieux et le bon état d’esprit de tous les participants, en dépit du vent glacial” qui balayait le Parc des Sports avignonais.

Et qui explique ainsi la victoire de ses troupes sur le FCL, en finale : “Le scénario nous a été favorable, car nous avons rapidement pris l’avantage au score, ce qui nous a mis en confiance, alors que Lézignan a pour sa part confondu vitesse et précipitation”.

Quinze joueurs, dont trois Anglais

Un Tournoi auquel ont pris part, aux côtés des douze Français, les trois jeunes recrues de Castleford, “des joueurs ayant bénéficié d’une bonne formation, respectueux, et dotés d’une belle technique”.

Avec désormais dans ses rangs, donc, pour toute la saison 2017-2018, du centre, ailier ou arrière Patrick Diskin, du troisième ligne Patrick Burns, et du talonneur Luc Million (qui portait le numéro 27 dans le squad de Super League des Tigers, la saison passée), qui le 3 septembre dernier ont disputé la finale du Championnat Academy 2017 face à Wigan, Villeneuve sur Lot amorce un virage s’annonçant prometteur.

Des quinzistes chez les U19

“Notre projet porte sur trois ans, l’effectif des U19, auteurs jusqu’ici d’un bon parcours, a été renouvellé à 95%, avec la venue de nombreux joueurs en provenance du XV, celui de l’Elite a été remanié à 75%, priorité ayant été donnée au retour de Villeneuvois qui instrumentaient ces derniers temps ailleurs, comme le troisième ligne Nathan Chatras (Limoux) ou l’international junior Dorian Brioux (Toulouse Olympique)”, explique l’ancien talentueux attaquant du XIII de France.

“Nous avons en effet souhaité restructurer le club en profondeur, sur la base de principes moraux, de l’abnégation, du goût de l’effort, qui étaient dans le passé la marque de fabrique du club”, conclut David Despin, infatigable défenseur de la cause verte et blanche, une première fois récompensé par ce titre n’ayant rien d’anecdotique.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Comments (2)

  • Moine Eric

    Bravo, aux Léopards de Villeneuve RL pour ce premier titre de Champion de France de Rugby à 9 et une bonne rampe de lancement de la saison d’Elite 1, et aussi à la Fédération pour cette première même si il n’y avait pas beaucoup de monde au stade .

    19/11/2017 à 19:13
  • Supporter de VSL XIII

    Quentin Njiensi très grosse prestation. Joueur prometteur, jamais cité dans les différents médias (dépêche etc…) mais toujours fidèle au club depuis ses débuts. C’est bien dommage de toujours valoriser les arrivants étrangers ou autres (fils d’anciens internationaux), sans parler de ceux qui portent le club depuis plusieurs années.

    21/11/2017 à 20:37

Laisser un commentaire