Accueil » Actualité Internationale » Au coeur de l’été, de jeunes arbitres dans un contexte international

Au coeur de l’été, de jeunes arbitres dans un contexte international

Alors que les championnats français sont terminés depuis plusieurs semaines et que l’on s’avance dans l’été, un groupe d’arbitres a chaussé les crampons pour officier lors des deux rencontres opposant les équipes de France et d’Angleterre dans la catégorie des garçons de moins de 17 ans.

Après la suspension des matches internationaux liée à la pandémie de Covid, c’est une nouvelle génération de joueurs mais aussi d’arbitres qui s’est exprimée sur les terrains bucco-rhodaniens de Salon-de-Provence et de Marseille les 22 et 25 juillet dernier.

Au delà du résultat des rencontres (victoires tricolores 50 à 10 puis 48 à 14), trois jeunes arbitres impliqués dans les rencontres, Clément Hugon (22 ans, PACA), Calvin Galandrin (18 ans, PACA) et Enzo Peyre (19 ans, Nouvelle- Aquitaine) nous ont fait part de leur expérience. Nous les remercions pour leur engagement.

Les arbitres du premier match
Jordi Crespo accompagne les jeunes arbitres dans l’aventure internationale. ©D.Fracasso

Bonjour, peux-tu présenter ton parcours rugbystique et arbitral ? Quelles sont les niveaux de championnats et fonctions assurées lors des arbitrages ?

CH : “J’ai joué une saison avec Caumont en 2018 et j’arbitre depuis 2015. Cette saison, j’ai participé à des phases finales notamment en arbitrant une mi-temps de la finale de coupe de France U17.”

CG : “Je joue au rugby à XIII depuis 7 ans et arbitre depuis 3 ans environ à différents niveaux. J’ai officié dans les catégories jeunes comme arbitre central ou juge de touche, mais aussi au niveau des seniors comme 4ème arbitre et juge de touche en élite 1 et 2.”

EP : “Cela fait bientôt ma septième saison d’arbitrage. Je suis régulièrement juge de touche en élite 1. J’ai tout récemment assuré cette fonction en Super League. Au centre, je fais beaucoup de junior élite, DN1 et même de l’élite 2.”

Quand et comment as-tu appris ta désignation pour cette (ces) rencontre(s) internationale(s) ?

CH : “J’ai appris ma désignation par le responsable régional de l’arbitrage en PACA, Jordi Crespo, deux semaines à l’avance et cela a été confirmé par un mail de la fédération. C’était un aboutissement de la saison et aussi une motivation pour les saisons à venir.”

CG : “J’ai appris ma désignation pour la première rencontre à Salon le 5 juillet par M. Crespo alors que j’étais en vacances en Espagne. Pour la seconde rencontre, j’ai appris ma désignation directement par la fédération le mardi 19 juillet alors que j’étais encore en vacances.”

EP : “Pour ma part je l”ai apprise deux ou trois semaines avant la rencontre. Richard frileux (président de la commission centrale d’arbitrage) m’a contacté par téléphone.”

Comment t’es tu préparé techniquement, physiquement, autre ? Avec qui ?

CH : “J’ai bu davantage d’eau que d’habitude et également dû m’entraîner aux fortes chaleurs pour ne pas les subir lors des matches.”

CG : “Je me suis préparé physiquement pour ces rencontres avec des sessions individuelles au cours desquelles j’essayais de reproduire les courses de match. De plus, quelques heures avant le coup d’envoi, je regardais les réseaux sociaux des deux équipes afin d’avoir une première approche des joueurs et de leurs prénoms pour faciliter la communication avec ces derniers.”

EP : “Physiquement je me suis entraîné dur, suite à une grave et longue blessure à une cheville, j’ai dû m’entraîner très dur tous les jours. Techniquement j’ai regardé des résumés des matchs de Super League et des matchs de NRL pour analyser comment se déplaçaient et communiquaient les arbitres.”

Quels enseignements retires-tu de la rencontre ? Relation avec les staffs, les bancs, autres arbitres, public, etc. ? Quelles sont les points sur lesquels penses-tu pouvoir t’améliorer ? Quelles sont les satisfactions que tu retires de cette expérience ?

CH : “Je ne retire que du positif de ces rencontres. Humainement et sportivement c’est incroyable comme expérience. Pour ce qui est des relations c’est vrai que c’était facile de communiquer avec le staff et les joueurs français. Mais dès que nous voulions communiquer en anglais, on manquait cruellement de vocabulaire.”

CG : “Cette double confrontation m’a permis de voir qu’il faut rester préparé tout au long de l’année pour être le plus performant possible même sur des matches qui se déroulent hors saison. J’ai aussi pris beaucoup de plaisir à arbitrer dans un cadre international qui font de ces matchs des moments exceptionnels et forcément particuliers avec des ambiances spéciales. De plus, le fait de devoir parler anglais avec les joueurs notamment est nouveau et est un des points sur lesquels je dois m’améliorer. Enfin, je dirais que cette double confrontation fut une très belle expérience et je remercie les personnes qui m’ont permis de vivre cette expérience ainsi que toutes les personnes ayant travaillé au bon déroulement de ces rencontres.”

EP : “La relation avec le staff n’a pas été difficile car il y avait une traductrice sur Marseille côté anglais. Côté français, c’était super car je connaissais déjà le staff. On a donc pu échanger sans problème. La communication entre arbitres s’est faite dans la semaine précédant la rencontre. Je dois m’améliorer sur mon côté technique et management. Ça été une expérience magique. Mon premier match international au centre !”

Entrée des arbitres
À 20 ans de moyenne, le trio est concentré. ©D.Fracasso

Comment envisages-tu ton avenir dans l’arbitrage ? Fonctions et niveaux visés ? Participeras-tu au stage organisé par la Commission Centrale d’Arbitrage de rentrée à la fin août ?

CH : “Dans mes objectifs, j’ai coché les cases phases finales comme beaucoup. Mais sinon, je veux profiter un maximum chaque week-end pour apprendre de mes erreurs et pour m’améliorer. J’espère avoir la chance de continuer à arbitrer de la DN1 au centre et continuer à progresser comme arbitre de touche lors des joutes d’Elite 1. Je serai présent au stage fin août à Toulouse.”

CG : “Je souhaite continuer à m’améliorer afin de revivre des expériences comme celles-ci et continuer à arbitrer en Elite 2, Elite 1… et connaître de nouvelles expériences en tant que juge de touche et/ou en tant qu’arbitre central. Concernant le stage de rentrée fin août, je pense y participer.”

EP : “Avec beaucoup de travail, je souhaiterais officier au centre en Elite 2 l’année prochaine et faire la touche en Super League. Au niveau international, je travaillerai dur pour viser la coupe du monde 2025. Évidement, je serai présent au stage d’août ; je suis impatient.”

Entretien réalisé par l’équipe communication de la CCA.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire