Accueil » A la une » Avignon était tout près

Avignon était tout près

La dernière – et la seule – finale de championnat disputée par le SOA, date toujours de 1957. A Toulouse, le XIII Catalan l’avait emporté de peu (14-9). Et c’est encore de peu que les Provençaux sont tombés, ratant la marche vers Albi pour cinq points, eux qui menaient 16-14 à un quart d’heure de la fin de ce duel tendu que les Catalans ne tuèrent qu’à quatre minutes de la sirène, la passe de Mickaël Goudemand étant transformée en drop par Lucas Albert.

Et s’il est vrai que les visiteurs ne furent devant au score qu’un court laps de temps (de la 64è jusqu’à l’égalisation de Joan Guasch sur pénalité, neuf minutes plus tard), ils en firent voir de toutes les couleurs à des Sang et Or loin de leur habituel brio. Et qui devront hisser le niveau s’ils veulent empêcher Limoux de réussir un triplé seulement réussi jusqu’ici par Villeneuve sur Lot (champion en 2001, 2002, 2003) et Lézignan (2009, 2010, 2011), le record étant détenu par le XIII Catalan (1982 à 1985).

Luamanu “out”

Saint-Estève XIII Catalan avait pourtant tout pour lui, dans cette demi-finale : un ensemble au complet, alors qu’en face Avignon perdait définitivement Luamanu (incertain jusqu’au coup d’envoi) dès les premières minutes. Certes, l’inestimable Thomas Ambert se blessa rapidement au genou gauche, apprivoisant ensuite la douleur pour tenir jusqu’au bout, mais quand même, jamais les Catalans ne creusèrent un écart supérieur à huit points (14-6, 34è).

Benjamin Vergniol et Mickaël Goudemand soulagés.

Ils prenaient toutefois les devants après un quart d’heure de jeu, un sublime offload de Thibaut Margalet faisant le miel de Joan Guasch, dont la passe permit à Benjamin Vergniol de faire apprécier son tonus. Mais, déjà, le SOA ne s’en laissait guère conter : Olivier Arnaud était près de profiter d’une passe au pied de Rémi Andreu (21), Ambert barrait sèchement à Diamond le chemin de l’essai, carton jaune à l’appui (24), il fallait pas moins de quatre plaqueurs pour stopper Arnaud, sur service d’Andreu (26), et enfin, le ballon savamment dosé au pied par Joris Bissière tombait comme une fleur dans les bras de Sofiane Ghanem.

Deux essais en or

Avignon, qui venait ainsi de remettre les compteurs à zéro, tremblait ensuite quand il manquait un mètre pour couronner le lumineux mouvement orchestré par Alrix Da Costa, Goudemand et Ugo Perez, action toutefois récompensée d’une pénalité (8-6). Et s’inclinait devant la circulation TGV de Guasch, Albert, Mathias Pala. Les Catalans, qui venaient de signer les deux plus beaux essais de la partie, auraient pu faire encore mieux si d’aventure le saisissant une-deux entre Guasch et Albert ne s’était étiolé au pied des poteaux.

Les locaux rataient une nouvelle fois le coche peu après la reprise, Louis Jouffret et Pala mettant Jordan Flovie sur orbite, celui-ci lâchant la balle à l’instant d’aplatir. Du coup, les Vauclusiens s’enhardissaient un peu plus, se montrant hyper dangereux sur la largeur avant que Tanginoa ne rencontre l’échec (44). Comme Diamond, que le drapeau de coin contrariait, à la réception d’une passe au pied, et lobée, d’Andreu, deux minutes plus tard, et une poignée de secondes avant la récompense, signée Romain Pourret.

Le SOA ne se contentait pas de grignoter, avalant cette fois le tableau lumineux quand le même Pourret envoyait Tanginoa sous les perches, la transformation réussie depuis le bord de la touche plaçant les Catalans deux longueurs derrière. Ces derniers rataient une franche occasion à la 70è, quand sur service de Jouffret, Ambert faisait très fort en vain. Puis une pénalité de Guasch sauvait à moitié la situation (16-16).

Vint ensuite le drop salvateur d’Albert, puis le départ au ras d’Alexis Meresta-Doucet, qui confortait la difficile qualification des siens vers la quatrième finale du club en championnat (une seule de gagnée, en 2005).

LA FICHE TECHNIQUE

ST ESTEVE XIII CATALAN – AVIGNON 23-16

 Mi-temps : 14-6.

1500 spectateurs environ, temps très chaud et ensoleillé, absence de vent.

Arbitres : Geoffrey Poumès et <jordi Crespo.

St-Estève XIIICatalan : 3 essais B. Vergniol (16), Pala (34), Meresta-Doucet (79), 3 transformations et 2 pénalités (32, 74) J. Guasch, 1 drop Lu. Albert (76).

Avignon : 3 essais Ghanem (28), Pourret (48), Tanginoa (65), 2 transformations Arnaud (28, 65).

Cartons jaunes :

A St-Estève XIII Catalan : Ambert (24). Au SOA : Diamond (32).

ST-ESTEVE XIIICATALAN : Jouffret, J. Flovie, Pala, Ambert, J. Nègre – (o) Lu. Albert, (m) J. Guasch – Belmas, Meresta-Doucet, Th. Margalet – B. Vergniol, Perez – Goudemand.

Sont entrés en jeu : Séguier, Bartès, Mendy Saloty, A. Da Costa.

SOA : Diamond – Melhout, Arnaud, Tanginoa, Ghanem – (o) Bissière, (m) Andreu – Luamanu, R. Ganz, Durandal – Clément, Pourret – Mezyani.

Sont entrés : Emblard, Corona, F. Jullien, M. Romano.

 

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire