Accueil » A la une » Baho assure, Carpentras pas loin

Baho assure, Carpentras pas loin

Mathias Pala sans pitié pour le club de son frère Maxime.
Crédit Annick de Baho

BAHO – CARPENTRAS 34-24

Mi-temps 18-6

Arbitre Cyril Vergnes

Temps doux, vent fort, soleil généreux

Baho : 7 essais Payan (8), Pala (10), K. Belkhiri (33, 47, 60), Bitigri (35), Dauliac (65), 3 T R. Maury (33) et Bitigri (47, 60).

Carpentras : 4 essais Delic (2), Alex Rodriguez (56), H. Bida (64), G. Ganz (67), 4 T Havet.

Cartons jaunes :

Baho : Paillès (20), El Fizazi (54), Brahimi (79).

Carpentras : Bravo (53).

BAHO : Bitigri – Payan, Pala, R. Maury, V. Pagès – (o) Paillès, (m) K. Belkhiri – Mencarini, Dauliac, Sabathier – Bey, Battle – Brahimi.

Sont entrés en jeu Burghoffer, El Fizazi, Tichadou, Roumli.

RCC : Hamza Bida – Bessac, Mouadh Bida, Alex Rodriguez, Zivanovic – (o) Havet, (m) Bravo – Delic, L. Comtat, G. Ganz – Pesic, Terragno – Mouton.

Sont entrés Cicirko, Fontana, Naji, El Adhari.

“Nous avons commis trop de fautes pour espérer mieux que le point de bonus, l’ essai encaissé à tenu zéro et l’interception de Belkhiri nous ayant notamment fait très mal”, regrettait le co-entraîneur du RCC, Gaël Tallec, au terme d’un duel qui valut surtout par son engagement physique parfois féroce.

Pour la technique, globalement on repassera. Idem pour la discipline, qui faisait défaut à des joueurs par ailleurs opiniâtres en défense, et résolus ballon en mains.

Avec le vent comme principal ennemi, Baho et Carpentras ont cependant démontré qu’il faudra compter avec eux lors des rencontres éliminatoires, ce qu’on soupçonnait déjà, les visiteurs tirant les premiers par Danilo Delic, plongeant au ras d’un tenu, après un échec préalable d’Anas Naji.

Puis Sébastien Payan, suite au gros travail fourni par Djibryl Dauliac sur la chaîne précédente, y allait à son tour de son essai, imité peu après par Mathias Pala, au soutien d’une percée de Julien Battle, lui-même ayant bénéficié d’une feinte de passe signée Dauliac.

Il en fallait cependant davantage pour priver Carpentras de son appétit, avec Gilles Ganz échouant à deux reprises sur la ligne d’en but catalane, Rémi Fontana tentant en vain sa chance au ras.

L’opportunisme de Belkhiri

Mais le réalisme était bahotenc, Kamel Belkhiri étant le plus prompt à dégainer sous une “quille” de Julien Battle.

Sophien Bitigri, lui, faisait apprécier sa feinte de corps pour gonfler la marque, et Belkhiri interceptait peu après la reprise, si bien que Carpentras devait cravacher pour combler son déficit (24-6).

Et si un petit coup de pied d’Hamza Bida ne faisait que porter le danger près des poteaux catalans, la récompense survenait sous la forme d’un essai tout en muscles d’Alex Rodriguez.

Mais tout était à refaire pour les visiteurs, quand Belkhiri, décidément opportuniste à souhait, chapardait un ballon lâché devant les barres provençales pour remettre le RCC à bonne distance au score.

Ganz relance le suspense

Reste que celui-ci en avait encore dans le moteur. Delic ne faisait que flirter avec l’essai, pas Hamza Bida, tranchant comme une lame après renversement.

La force de Gilles Ganz, au soutien de Lionel Comtat, associée au défaut de vigilance de la défense de Baho, replaçait un peu plus encore les Vauclusiens dans le match (30-24), et on se demande bien ce qu’il serait advenu si Dauliac n’avait pas trouvé la faille à cinq minutes du gong de fin…

Car les visiteurs, en dépit de leurs errements dans les transmissions, avaient largement justifié leur troisième place au classement.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire