Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Carcassonne – Pia : le clou du spectacle !

Carcassonne – Pia : le clou du spectacle !

CARCAPOCHING2012 

Il s’appelle Vincent, Manase, Mohenoa, en fait Vinnie pour tout le monde, et l’ASC peut remercier le deuxième ligne des Dragons Catalans, Louis Anderson, d’avoir incité son frère aîné à poursuivre sa carrière dans l’Aude, même si le passé, le prestige, et le doublé 2011 – 2012 des “Jaune et Noir” a également pesé dans la balance, comme l’explique l’ancien pilier international néo-zélandais, aujourd’hui âgé de 33 ans : ”Carcassonne, c’est du sérieux et ce qui se fait de mieux en France après les Dragons ! Avec une multitude de bons joueurs français expérimentés. Mon frère m’a dit aussi le plus grand bien de leur douzaine de juniors stagiaires, qui ont tous les dents longues et ne demandent qu’à bousculer les anciens pour être titularisés. Mais je relève le gant, tout en acceptant aussi le rôle de grand-frère qui me sera assigné”.

Anderson : “Toujours autant de plaisir à jouer”

Assurément, celui qui a porté haut les couleurs des NZ Warriors, de Warrington, Bradford et Salford, ne vient pas chez nous faire de la figuration, et il sera l’une des attraction du Magique Week-End, qui débute samedi, et qui verra l’ASC affronter Pia le lendemain à 15h.

Vinnie Anderson, qui déclare “prendre toujours autant de plaisir sur un terrain, peut-être même plus que lorsque j’étais plus jeune”, a inscrit huit essais cette saison en Super League, ce qui devrait faire de lui un réel danger pour la défense salanquaise, dimanche lors du match revanche des finales du printemps dernier. D’autant qu’il est également réputé pour son tempérament de feu.

Sadaoui : “L’ossature est conservée”

Pour autant, à Carcassonne on ne s’enflamme pas, balançant entre humilité et motivation, à l’image du capitaine Teddy Sadaoui : “L’envie est bel et bien présente, les recrues sont de qualité, l’ossature de la saison passée est conservée (deux “cadres”, Hillen et Swain, sont cependant partis), mais la tâche sera plus difficile encore désormais, les autres clubs s’étant eux aussi considérablement renforcés.”

Une méfiance que partage Vincent Banet, le co-entraîneur des détenteurs du trophée Max-Rousié et de la Coupe Lord Derby : “Partout nous serons attendus.”

Ce qui ne rentre pas en contradiction avec une évidente ambition : “Nous avons énormément travaillé durant le mois d’août, et sommes impatients de débuter la compétition.”

Grésèque : “Notre XIII de départ aura fière allure”

A l’instar, en face, du capitaine pianenc Maxime Grésèque, heureux de “rentrer d’emblée dans le vif du sujet”, et persuadé que son équipe “abordera ce match avec un mental à 100 %, après avoir été battus à deux reprises dans les finales du printemps 2012, ce qui nous a évidemment marqués.”

Le demi d’ouverture catalan, auteur la saison passée de son meilleur parcours depuis plusieurs années, dans la mesure où il n’a pas cette fois été freiné par des blessures, s’attend néanmoins à souffir : “L’ASC abordera cette rencontre avec la confiance propre à ceux qui viennent de réaliser un doublé, alors que de notre côté il manquera du monde à l’appel (ndlr : Ben Fisher, Cyril Stacul, Ryan Tandy), sans parler d’une équipe à reconstruire du fait des onze sorties enregistrés cet été, mais si notre banc risque de souffrir un peu de la comparaison, notre XIII de départ aura fière allure.”

Avec une ligne de trois-quarts composée de Soubeyras, Ambert, Mathieu Mayans, Mataka, Shorter, un pack comprenant notamment Moly, Cooper, les frères Bentley, Lamelangi, et une charnière Porter (ou Torreilles) – Grésèque, comment ne pas donner raison à la pépite verte et rouge, à trois jours du clou du Magique Week-End.

Au cours duquel Luke Towers, l’ancien étincelant arrière de Limoux, le nouveau centre Troy Savage, devraient faire le spectacle, une habitude également pour Grésèque et l’ancien Avignonais Mataka.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire