Accueil » A la une » Carpentras, Lescure et Salon régalent

Carpentras, Lescure et Salon régalent

Carpentras a fait le spectacle, malgré des conditions climatiques défavorables.

CARPENTRAS – LYON-VILLEURBANNE 34-10

Mi-temps 8-6

Pluie et froid, terrain gras.

Carpentras : 6 essais Bida, Zivanovic (2), Grosson, Bessac, J. Rodriguez. 3 transformations et 2 pénalités J. Havet.

Lyon : 2 essais Anchidine, Mendes Varela, 1 transformation Saïd Hala.

CARPENTRAS : Ghanem – Bessac, Grosson, Bida, Zivanovic – (o) Havet, (m) Bravo – Delic, A. Rodriguez, G. Ganz – Pesic, Terragno – L. Comtat.

Sont entrés en jeu Naji, J. Rodriguez, El Adhari, Djellal.

LYON : Hatubou – Hebert-Aguerra, Anchidine, Mendes Varela, Maxime Bousquet – (o) Bounab-Lamiral, (m) Colin Niez – Hortensia, Said Haia, Haddam – Jelali, Anthony Lopez – S. Aguerra.

Sont entrés Pierré, Djerbi, Nathan Niez, Ezzine.

Si la première mi-temps a été accrochée, la deuxième a vu le RCC faire la pluie (surtout) et le beau temps, face à des visiteurs courageux mais moins efficaces.

Le président comtadin mettait en avant “le caractère et l’engagement physique” de ses protégés, tout en soulignant “l’importance de quelques individualités”.

De son côté, l’entraîneur Jérôme Alonso se montrait “satisfait de l’implication des joueurs, de la qualité du jeu au pied, au sein d’un ensemble ayant privilégié le collectif”.

Un jeu au pied que Hugo Bravo qualifiait également d’efficace à souhait, car “ayant permis à l’équipe d’inscrire quelques beaux essais”, alors que si Charly Terragno déplorait “trop de fautes ballon en mains, dues aux conditions climatiques particulières”, il se montrait en revanche élogieux concernant “le compartiment défensif”.

 

LESCURE – ENTRAIGUES 27-10

Mi-temps 12-4

Temps froid, vent glacial

Lescure-Arthès XIII : 4 essais Neuville (6), Cousinié (38), Gauci (73), Mongeot (78), 4 T et 1 pénalité (60), 1 drop Neuville (76).

Entraigues : 2 essais Bessaadia (24), Cordonnery (63), 1 transformation Roux (63).

Carton jaune à Entraigues : Bessaadia (56).

LESCURE : Neuville, Bonnafont, P.-J. Ricard, Fedou, Mongeot, (o) Vigroux, (m) Cousinié – Canac, Loubière, Fontrouge – Gauci, Pomié – Juarez.

Sont entrés Bernard, Tuzik, Vernier, A. Ricard.

ENTRAIGUES : Grondin, Bessaadia, Isabel, Fontanié, Edy, (o) Mickaël Roux, (m) Cagnac – R. Andreucetti, Ch. Lopez, Achaou – Estève, Warmée – Jean.

Sont entrés Roupain, Anchisi, Cordonnery, Cédric Gaillard.

Lescure a d’abord souffert, avant de logiquement triompher d’un adversaire aussi entreprenant que lui, et tout aussi adroit l’espace de la première demi-heure de jeu.

L’engagement physique, lui, était déjà total lorsque Neuville déflorait le score, suite à une feinte de passe assortie d’une résistance au plaquage.

Mais, bientôt, Bessaadia signait une interception de près de cent mètres, et il fallait le talent à nouveau de Neuville, qui perçait royalement au bénéfice de Cousinié, posté à l’intérieur, pour voir les locaux reprendre la partie en mains.

Et les Provençaux faisaient de la résistance jusqu’à l’heure de jeu et l’essai de Cordonnery, qui exploitait une passe au pied, servi par l’erreur de Mongeot.

Gauci marquait ensuite en force, Mongeot se rachetait en réduisant le score, et les meilleurs l’avaient emporté, en dépit de la luxation acromio-claviculaire dont avait été victime Vigroux, très tôt dans la rencontre.

TOULON – SALON 18-29

Toulon : 3 essais Samaï, J.-L. Angelini, Chambon, 3 TChawki.

Salon : 4 essais B. Jourdan, Mrenda, Erogozzi, Parra, 4 T, 2 pénalités et 1 drop J. Bertho.

TOULON : Avond – Samaï, Gay, Capitani, Ibrahim – (o) Chawki, (m) W. Demdjian – J.-L. Angelini, Cierlo, Chambon – Josef Manak, Idriss Youssouf – Querne.

Sont entrés Giglioli, Ismaël Youssouf, Kehal, Borg.

SALON : Serre – Darlot, Madi, Alexandre Barrau, Liberge – (o) Benjamin Jourdan, (m) J. Bertho – Isoird, Th. Jourdan, Meynier – Bedehina, Anthony Reynaud – Baptiste Jourdan.

Sont entrés Mrenda, Erigozzi, Tikhfist, Parra.

Salon a enregistré sa première victoire de la saison, et à l’extérieur qui plus est, face à un rival qui, à l’inverse, continue de peiner.

Le banc des visiteurs a joué un rôle comptable important dans cette rencontre, puisque trois des quatre essais salonais ont été inscrits par des joueurs qui étaient remplaçants au coup d’envoi.

 

 

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire