Accueil » Equipes de France » XIII de France » Cérémonie d’ouverture de la RLWC 2013

Cérémonie d’ouverture de la RLWC 2013

Un mélange savant entre tradition et modernisme pour se tourner résolument vers le futur sans oublier l’histoire, c’est le tableau général de la Cérémonie d’Ouverture de la 14e Coupe du Monde de Rugby à XIII organisée par l’Angleterre et le Pays de Galles.

Démarrage électronique et rock pour l’ambiance sonore dans le Millenium Stadium de Cardiff où se sont pressés samedi près de 50 000 amoureux du rugby à XIII. Sous les 14 nations de la discipline matérialisées par de gros ballons en gravitation autour d’une planète Terre en un spectacle céleste, d’illustres danseurs se sont chargés de l’animation terrestre. Gareth Thomas a fait son entrée, inscrivant un essai symbolique avant de rejoindre Martin Offiah et leurs partenaires télévisuelles du « Danse avec les Stars » local et d’entamer un rock endiablé sur une scénette rapidement baignée par des escadrilles de danseurs mimant tour à tour hakas et gestes rugbystiques.

L’ambiance a pris ensuite des airs plus traditionnels et féeriques avec la performance de Catrin Finch, galloise harpiste à la carrière princière, pour accompagner le ballet acrobatique d’une danseuse aérienne. Puis c’est le Quartet Escala qui a saisi le relais, mêlant musique classique et musique électronique pour porter l’angélique vision du Millenium jusqu’à une éruption… de Coupe du Monde.

Importante image qui rappelle l’histoire du trophée international volé à l’Australie en 1970 en Angleterre et retrouvé 20 ans plus tard parmi des détritus. Samedi après-midi à Cardiff, les Champions du Monde en titre représentés par Howie Tamati ont rendu la récompense chèrement acquise lors de la Coupe du Monde 2008 aux compétiteurs de l’édition 2013.

Une Cérémonie d’Ouverture de la RLWC 2013 toute en humilité et chargée de symboles du passé. Une fantasmagorie grandiose sans être grandiloquente, qui a su rester courte comme pour nous rappeler que les plus beaux des spectacles se dérouleront sur le pré. L’art et la mémoire ont alors laissé place à la performance physique et l’entrée en lice des nations organisatrices, l’Angleterre et le Pays de Galles respectivement opposées à l’Australie et l’Italie en deux rencontres d’ouverture.

Téhora Dutenu

RLWC-Opening

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire