Accueil » Compétitions » Championnats Amateurs » Division Nationale » Challenge Martinet (DN1 B) : Trentels et Sauveterre s’offrent une demi-finale

Challenge Martinet (DN1 B) : Trentels et Sauveterre s’offrent une demi-finale

Après avoir battu Le Barcarès-XIII Laurentin une semaine plus tôt (34-20), obtenant ainsi son billet pour la finale du Challenge Paul-Dejean, le 8 mai face à Toulon, Trentels espérait bien marquer également de son empreinte le Challenge Martinet, histoire de se consoler de son échec en quart de finale du championnat de DN1.

Et, favoris au coup d’envoi après leur double victoire sur Pomas, précédemment dans la saison, Julien Pinello (auteur d’un des huit essais de son équipe, dimanche) et les siens ont eu le mérite de ne pas se laisser surprendre, forts, il est vrai, des retours de Mickaël Lefort et Ilyass Lamarti.

Aussi, les protégés de Christelle Bons, Patrice Désiré et Jérôme Lambert, après une première mi-temps atteinte avec un débours de huit longueurs (20-12), ont remis les choses à l’endroit et ainsi fait vibrer après la pause le public du stade Lustrac.

Car si les Audois du tandem Olivier Pramil – Cyril Bonnamy avaient donné des espoirs à leurs supporters en inscrivant en première période trois essais par Pierre-Baptiste Reffle, Clément Rodriguez et Greg Mayans, les Lot-et-Garonnais montaient à leur tour nettement en régime, pour au bout du compte infliger une correction (48-20) à la réserve de Limoux.

Avec davantage d’agressivité en défense, et d’application au plan offensif, Trentels refaisait en effet assez rapidement son retard, sous la conduite d’un chef d’orchestre de talent, Benjamin Brouat, par ailleurs auteur d’un triplé, deux doublés (Kevin Floquet et Maxime Schwartz) s’ajoutant au tableau de marque, et quatre buteurs complétant celui-ci : six transformations de Cyril Lazaro (2), Christophe Delbert (2), Floquet, Brouat.

C’est dire si leur place en demi-finale du Challenge, le 14 mai contre Ramonville, n’est en rien usurpée, comme le signale Patrice Désiré : “Face à un rival réaliste sur ses temps forts, nous n’avons pas suffisamment complété nos chaînes en première mi-temps, avant de rectifier le tir après la pause et d’asphyxier les Audois”.

Salon a joliment résisté

Une correction qu’a évité Salon, à Sauveterre, où les Frelons du Comminges l’ont emporté 28-18 face à un adversaire diminué par de nombreuses blessures depuis la mi-mars, mais n’ayant jamais manqué d’envie, depuis.

Reste qu’il manquait encore d’un peu de fraîcheur et d’expérience aux Jaguars des Bouches-du-Rhône, pour espérer écarter Sauveterre de la demi-finale. Mais au moins ont-ils sérieusement inquiété les Commingeois, faisant vivre sans cesse le ballon et inscrivant plusieurs essais de belle facture.

Les Frelons, pour leur part, se sont appuyés sur un buteur précieux, tout en s’évertuant, eux aussi, à donner de l’air au ballon. Avec une belle récompense, à l’arrivée, pour les protégés de Frédéric Chanfreau.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire