Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Coup d’oeil sur la 15è journée en Elite

Coup d’oeil sur la 15è journée en Elite

PRAMILOLIVIER 20122 

Olivier Pramil et Limoux ont fait du mal à la défense de Lescure, dans le Tarn.

En battant Toulouse, Lézignan a pris une option sur la 4è place, qui permet de recevoir en barrage d’accès aux demi-finales. Avignon voit cette même 4è place s’éloigner, en raison de sa défaite à Villeneuve-sur-Lot. Saint-Estève – XIII Catalan, séduisant malgré une féroce adversité, a remporté un match qui l’autorise à lorgner directement sur la demi-finale. Limoux a produit un bel effort en deuxième mi-temps, dominant ainsi nettement Lescure, dans le Tarn. Retour sur cette 15è journée du championnat de France.

NEIGE

Elle s’est invitée à Lescure d’Albigeois, par grosses rafales, mais n’a pas refroidi l’appétit des Limouxins, contrés en première mi-temps, mais survoltés ensuite, principalement dans les dix dernières minutes, durant lesquelles ils inscrivirent quatre essais.

VISITE

Celle de Brent Webb, suspendu et donc privé de déplacement à Castleford avec les Dragons, dans les vestiaires de Saint-Estève – XIII Catalan, à la fin de la rencontre. Le Néo-Zélandais n’a également pas manqué de saluer, dans le camp d’en face, son compatriote et ancien adversaire de Super League, Vinnie Anderson.

NOTES

9/10 : à Villeneuve-sur-Lot, qui a eu le mérite de jouer le jeu jusqu’au bout en battant Avignon, se rapprochant ainsi à six longueurs d’une dernière place qualificative restant cependant hypothétique, pour ne pas dire plus.

9/10 : Marty Hatfield (Limoux), pour ses cinq essais inscrits sur le terrain de Lescure.

8/10 : Erwin Escoder a inscrit un doublé en faveur de Villeneuve sur Lot, lui qui a repris depuis peu la compétition après être resté un an sans jouer suite à un accident de la circulation.

8/10 : Joan Guasch n’a eu de cesse d’accélérer la cadence, dans les rangs de Saint-Estève-XIII Catalan.

8/10 : Jean-Philippe Baile a été l’un des joueurs les plus toniques et les plus constants de la réserve des Dragons.

8/10 : William Barthau – Stan Robin, une paire de demis ayant souvent donné le tournis à la pourtant âpre défense carcassonnaise.

8/10 : Vinnie Anderson a excellé, tant dans le jeu direct qu’intercalé dans la ligne de trois-quarts carcassonnaise, inscrivant d’ailleurs un essai dans cette position.

8/10 : Maxime Benausse, appelé de dernière heure côté lézignanais, a fait pencher la balance en faveur de son équipe. Son petit coup de pied par-dessus la défense, en première période, était repris par Charly Clottes, ce dernier décalant Clément Biénès pour le deuxième essai du FCL. Sa pénalité de 40 mètres réussie à l’heure de jeu a permis aux Sangliers de repasser devant au tableau d’affichage (18-16). Enfin, son essai inscrit peu après, double crochet à l’appui, a scellé définitivement le sort de Toulousains ayant beaucoup sacrifié à l’attaque, mais laissé passer leur chance en première mi-temps, gâchant quelques occasions d’essais et s’en voyant refuser deux par l’arbitre.

7/10 : Romain Lhoumaud (Lescure), pour son abnégation en faveur d’une équipe tarnaise qui a payé en fin de rencontre les efforts déployés quatre jours plus tôt à Toulouse.

7/10 : Luke Swain, le moteur sans ratés de St Estève-XIII Catalan.

7/10 : Morgan Escaré, dont les jambes et l’imagination ont fait une nouvelle fois fureur.

7/10 : Fred Vaccari, énergique au possible quatre-vingt minutes durant.

7/10 : Osea Sadrau, auquel il n’a manqué à deux reprises que quelques centimètres pour tromper la défense des Catalans.

7/10 : Amar Sabri, athlétique et en même temps adroit dans la direction des opérations carcassonnaises.

ABSENTS

Au coup d’envoi du choc entre la réserve des Dragons et Carcassonne, deux joueurs importants manquaient à l’appel. Le centre catalan Rachid Ahlalou, malade, avait été contraint de garder la chambre, cédant sa place à Charles Bouzinac, et le demi-de-mêlée des Canaris, Russell Aïtken, était resté auprès de son épouse, sur le point d’accoucher.
A Lézignan, c’est Mickaël Tribillac qui s’est blessé lors de l’échauffement, contraint de déclarer forfait.

CHIFFRE

10 : Le match était commencé depuis à peine plus de dix minutes quand Franck Rovira fut prié par l’arbitre, David Segura, de regagner le banc de touche pour dix minutes. Durant lesquelles le TO inscrivit deux essais, par Yohan Barthau tout en puissance, puis par Johnathon Ford au prix d’un fulgurant crochet.

PAROLES

Mathieu Griffi : “Nous avons su rester patients en première mi-temps, face au vent, avant de mieux compléter nos chaînes et prendre ainsi les devants au score, remportant ce match très important dans l’optique du Top 4 avant les play-off.”

Jean-Philippe Baile : “Carcassonne nous a imposé son gros défi physique au milieu du terrain, mais nous avons été performants en défense. A mes yeux, le vent est pire que la pluie, mais nous sommes passés outre pour rester appliqués, quoique nous ne sommes pas parvenus à toujours contrôler le tenu.”

Frédéric Vaccari : “On s’est distingué face au vent, en première mi-temps, Carcassonne étant parvenu à revenir sur nos talons après la pause, mais nous avons pris soin, en écartant les ballons, de ne pas tomber dans le panneau de nos adversaires, qui cherchaient à imposer leur puissance. Et au bout du compte, notre vitesse et notre enthousiasme ont fait la différence.”

William Barthau : “Nous sommes restés solidaires d’un bout à l’autre de la partie, et avons exercé une grosse pression sur l’adversaire. Nous avons ainsi réussi à contenir ses assauts. C’est la victoire d’une bande de copains n’ayant rien lâché.”

Teddy Sadaoui : “Nous avons raté la période initiale, alors que nous étions adossés au vent. Nous sommes certes revenus au score après la pause, mais les Catalans ont su profiter de nos erreurs en défense.”

Jean-François Albert (co-entraîneur de Carcassonne) : “Nous avons été battus sur des détails que nous avions pourtant travaillé à l’entraînement, dans les jours précédents, comme la vigilance à observer autour du tenu, puisque nous encaissons trois essais au milieu du terrain. Mais il est vrai que William Barthau et Stan Robin ont guidé leurs coéquipiers avec talent, et que leur équipe se pose plus que jamais comme une sérieuse prétendante au titre. Nous avons toutefois réussi notre entame de la seconde période, mais en suivant, alors que nous dominions territorialement, les Catalans ont résisté en défense, évitant de prendre un retard au score qu’il ne leur aurait pas été possible ensuite de combler. Mais face à une aussi belle équipe, nous avons montré l’agressivité espérée, et généralement fini nos chaînes de tenus, hélas de façon imparfaite en première mi-temps, durant laquelle nous n’avons pas su profiter de l’appui du vent.”

TO COUTURIER HAUT RAGU2013

Le TO de Damien Couturier a donné du fil à retordre à Lézignan, au Moulin.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire