Accueil » Actualité Nationale » Covid-19 : Mise à jour du protocole médical de gestion

Covid-19 : Mise à jour du protocole médical de gestion

APPLICABLE A COMPTER DU 25 FEVRIER 2021

Note préalable : Le présent protocole s’impose à tous les clubs des divisions Élite 1, Élite 2, U19, divisions Nationales, Féminines et XIII Fauteuil, y compris l’ensemble des Équipes de France : protocole spécifique annexe 1.
Les dispositions du présent protocole de gestion Covid-19 (ci-après le « Protocole ») sont établies en considération de la situation sanitaire en date du 25 Février 2021. Elles sont susceptibles de révision à tout moment de la saison en fonction de l’évolution de la situation.

Ce protocole, s’inscrit dans la continuité du protocole médical de reprise appliqué au sein des clubs depuis la fin du confinement et pendant toute l’intersaison. Il s’inscrit également dans le cadre d’une vigilance au quotidien de chacun des acteurs des clubs professionnels sur le respect des gestes barrières au sein du club et en-dehors.
Note préalable : Le présent protocole s’impose à tous les clubs des divisions Élite 1, Élite 2, U19, divisions Nationales, Féminines et XIII Fauteuil, y compris l’ensemble des Équipes de France : protocole spécifique annexe 1.
Les dispositions du présent protocole de gestion Covid-19 (ci-après le « Protocole ») sont établies en considération de la situation sanitaire en date du 25 Février 2021. Elles sont susceptibles de révision à tout moment de la saison en fonction de l’évolution de la situation.

Ce protocole, s’inscrit dans la continuité du protocole médical de reprise appliqué au sein des clubs depuis la fin du confinement et pendant toute l’intersaison. Il s’inscrit également dans le cadre d’une vigilance au quotidien de chacun des acteurs des clubs professionnels sur le respect des gestes barrières au sein du club et en-dehors.

1) Organisation

• Schéma organisationnel – Vue d’ensemble

• Commission d’expertise COVID-19

Au regard du contexte sanitaire de la COVID-19, une Commission d’expertise COVID19 (la
« Commission d’expertise ») est mise en place. Elle est chargée d’examiner toute situation en lien avec la COVID-19, et notamment :

• déterminer les mesures à prendre au sein du club en cas de détection d’un cas symptomatique ou d’un cas positif asymptomatique à un test virologique RT-PCR ou antigénique, si elle le juge nécessaire au regard de la situation sanitaire et des décisions de programmation, sur demande d’un ou des clubs (s), de la FFR XIII ou de sa propre initiative,
• faire part aux organes compétents de la FFR XIII de ses recommandations sur les mesures à prendre sur le déroulement des rencontres,
• adresser un avis sur les justifications apportées par le médecin du club n’ayant pas
transmis la composition du Groupe et/ou l’Attestation Match dans le délai imparti,
• adresser tout autre avis que la FFR XIII jugerait utile de solliciter auprès de cette Commission.

Composition de la Commission d’expertise COVID 19 :

• Dr Jean GUILHEM Président de la Commission médicale de la FFR XIII,
• Dr Jean CAZENAVE, Médecin biologiste, expert en biologie moléculaire (PCR),
• Dr Karen DELAVIGNE, Médecin spécialiste hématologie
• Carole MAZAUD, Experte COVID

Modalités d’organisation :

• La Commission est présidée par Jean GUILHEM.
• Elle ne peut valablement statuer que si au moins 2 membres sont présents.

La Commission d’expertise prend ses positions par tout moyen (notamment par réunion audio ou visioconférence ou par circularisation de courrier électronique) et ses décisions sont valablement notifiées au(x) club(s) par courrier électronique.

• Cellule d’urgence

Une cellule d’urgence (ci-après la « Cellule d’urgence ») est constituée. Elle est compétente pour prendre les décisions en urgence le jour du match sur la tenue de celui-ci :

• à la suite de la déclaration le jour du match de cas symptomatique(s) ou positif(s) à une infection COVID-19 au regard des recommandations de la Commission d’expertise ;
La Cellule d’urgence est également habilitée à modifier la programmation d’un match au cours d’une journée dans le cadre de la mise en œuvre du présent protocole.

Plus généralement, la Cellule d’urgence est habilitée à prendre toute décision le jour du match sur toute situation qui pourrait survenir en lien avec la COVID-19, le cas échéant après recommandation de la Commission d’expertise, et qui ne serait pas prévue par le présent protocole.

Composition de la Cellule d’urgence :

• le Président de la FFR XIII, Luc LACOSTE,
• le Président de la LER, Jean-Claude TOUXAGAS,
• le Président de la Commission Médicale de la FFR XIII, Dr Jean GUILHEM.
• l’un des membres de la commission d’expertise

Modalités d’organisation :

La Cellule d’urgence prend ses décisions par tout moyen (conférence et communications téléphoniques notamment) et celles-ci sont valablement notifiées au(x) club(s) par courrier électronique par le Président de la LER ou le Président de la Commission Médicale.
• Mise en place d’une astreinte Opérations COVID-19

Une astreinte Opérations COVID 19 est constituée au sein des services de la FFR XIII (l’«Astreinte»). Cette Astreinte sera opérationnelle 7j/7j. Elle est composée en permanence :

• d’au moins un médecin référent,
• d’au moins un référent de la commission médicale,
• d’au moins un référent de la LER.

Les clubs sont informés chaque semaine des référents de chaque Direction composant
l’Astreinte qui sera en place du lundi au dimanche inclus et qui aura pour missions notamment :
• le contact opérationnel avec les clubs,
• le suivi transversal des cas de COVID positif au sein des clubs et de la division Elite 1, Elite 2, Féminine, U 19, division nationale et XIII Fauteuil.
• Définition du groupe sportif (cf 2.1 A)
• Définition du groupe Match (cf 2.1 B)
• Définition de la « zone sanctuarisée » :
Elle se limite aux vestiaires (match et entraînements), salle de soins et de strapping, salle d’échauffement et de musculation, couloir et toilettes de vestiaires, douches, salle de débriefing, et salle de contrôle anti-dopage.

• Définition du Référent Covid.

Chaque club doit désigner un ” Référent Covid “. Ce référent :

. Organise les tests et contrôle la qualité des résultats et leur pertinence.
. Transmet les résultats positifs ou négatifs du ” groupe sportif ” à la Commission d’Expertise Covid.
. Vérifie que le “groupe match” a bénéficié d’un test Covid RT-PCR 24 heures avant le jour du match.
. Organise la ” quarantaine ” des cas positif en relation directe avec le médecin du club.
. Partage avec la Commission d’Expertise Covid, les problèmes particuliers posés par la pandémie et la gestion du protocole.
Ce référent covid du club, est élu pour la saison. Il est tenu de respecter les contraintes sanitaires imposées au groupe sportif. Il lui est recommandé la vaccination.
2) Protocole de suivi médical COVID 19 du CLUB

La FFR XIII, partie prenante dans l’application stricte du protocole sanitaire ici défini, veut s’investir avec rigueur dans la campagne de maîtrise de la circulation du virus.
A ce titre, et conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé, elle s’engage avec tous ses clubs dans le respect des gestes barrières et de distanciation sociale.
Ainsi, y compris dans la zone sanctuaire, tous les groupes ” sportif ” et ” match ” doivent porter le masque, laver leurs mains au gel hydroalcoolique 3 fois par heure, respecter la distanciation sociale en proscrivant poignées de main, embrassades et échanges physiques.
Seuls les joueurs en action sur le terrain : échauffement, match, pourront ôter leur masque.
Les encadrants et les remplaçants sur le banc de touche porteront obligatoirement le masque accrédité.
Les gourdes pour les boissons seront numérotées et strictement individuelles.

Des groupes doivent être constitués au sein de chaque club d’Elite 1 et Elite 2, Féminine, U 19, division nationale et XIII Fauteuil.

Les personnes évoluant avec leur Groupe doivent suivre le protocole de suivi médical COVID-19 déterminé ci-dessous.

• Définition du Groupe :

• Le Groupe « sportif » est composé des joueurs sous contrat (professionnel, professionnel pluriactif ou stagiaire) et/ou sous convention de formation, ainsi que les membres de l’encadrement sportif et médical : Médecin, Kiné, entraîneurs, préparateur physique) en contact avec les joueurs et vivant en proximité sportive et donc pouvant partager la « zone sanctuaire »

• Le groupe « match » :
Il est constitué de toutes les personnes du club susceptibles d’accompagner le groupe sportif lors d’une rencontre et devant accéder à la zone sanctuaire telle que définie :
Chauffeur de bus, dirigeants accompagnants, techniciens vidéo, responsable matériel.
Ce groupe match devant être limité à 5 personnes.

• Le groupe sportif peut être complété par

• les joueurs recrutés en cours de saison (issus d’un championnat étranger, d’un championnat amateur ou sans club). Ces joueurs ne peuvent intégrer le club qu’après que les mesures suivantes aient été suivies :

• réalisation d’un examen biologique et réalisation d’une sérologie à J0
• réalisation des examens cardiologiques et pneumologiques prévus dans le règlement,
• respect du référentiel médical commun prévu par le règlement de la saison 2020/2021.

• Dans l’hypothèse où ces joueurs ne sont pas Immunoprotégés, ils doivent :

• s’entraîner individuellement (ou en petit groupe (si plusieurs joueurs sont intégrés en même temps, uniquement entre eux) pendant 10 jours (a minima, sous réserve du délai de communication du résultat du test de J+10 ci-dessous) avec travail sous-maximal contrôlé et surveillé,
• réaliser un test virologique RT-PCR à J0 puis à J+10. L‘intégration au groupe sportif peut intervenir dès lors que les résultats de ces deux tests sont négatifs,

• Cas particulier du(des) joueur(s) du Club intégrant une sélection nationale

Un(des) joueur(s) du Club peut(vent) être sélectionné(s) par leur fédération pour disputer un match international.
– Les règles des Equipes de France seront précisées par ailleurs. (Annexe 1)

Mais, le(les) joueurs ne pourra(ont) réintégrer le club qu’après avoir :

• fait l’objet d’un test négatif à M+5 de la dernière rencontre internationale à laquelle le
joueur a participé

• s’être entrainé(s) pendant cette période (entre son retour au club et M+5) : individuellement, si un seul joueur est concerné par la réintégration du club

• Tests virologiques RT-PCR ou antigéniques

Chaque club d’Elite 1 et Elite 2, Féminines et XIII Fauteuil doit organiser, en lien avec son laboratoire de biologie médicale, des tests virologiques hebdomadaires pour tous les membres du club.

Dans tous les cas, qu’il y ait des résultats positifs ou pas, le club est tenu d’informer des résultats
la Commission d’expertise.

A titre tout-à-fait exceptionnel et en raison des circonstances particulières appréciées par la Commission d’expertise, cette dernière peut décider de modifier la date du test virologique hebdomadaire pour un ou plusieurs clubs.
• Mardi : test Antigénique ou PCR / Jeudi : test Antigénique ou PCR (selon le protocole)

• Déroulement de la procédure : (cf 4.1.1)

• Joueurs symptomatiques : c’est-à-dire présentant des symptômes tels que fièvre, courbatures, perte du goût et de l’odorat, toux, altération de l’état général
• Joueurs asymptomatiques :

Tous les joueurs du groupe « sportif » ainsi que les encadrants fréquentant la « zone sanctuaire » doivent subir un test RT-PCR ou antigénique le Mardi.
Le résultat devra être connu du référent COVID du club avant l’entraînement.
Le joueur détecté positif est mis à l’isolement 10 jours et est exclu de l’entraînement.
Seuls les joueurs porteurs d’un test Covid (Antigénique ou PCR) négatif peuvent participer à l’entraînement collectif.

En cas de joueur asymptomatique contrôlé positif au test covid :

• Il est isolé du groupe
• Il est interdit d’entraînement collectif
• Il implique obligatoirement un nouveau contrôle antigénique ou PCR le jeudi pour l’ensemble du groupe sportif.

Les résultats de tests doivent être connus avant l’entraînement du mardi et/ou jeudi.
Un test positif entraîne automatiquement la mise en quarantaine de 10 jours du joueur/encadrant détecté positif.
Au-delà de 3 cas positifs dans la semaine, le groupe « sportif » est considéré comme un cluster, et est isolé pendant 7 jours.

• Définition et suivi des « IMMUNOCOVID » et des « ANCIENNEMENT IMMUNOCOVID »

Tout membre du club sans facteur de risque qui a présenté :

• une PCR positive et une sérologie lgG positive, est désigné, dans le cadre du Protocole, comme « Immunocovid ».

En pratique, un sujet sans facteur de risque Immunocovid est dispensé du maillage PCR hebdomadaire pendant 3 mois à compter du jour de la PCR positive et de la sérologie IgG positive.

A tout moment, les Immunocovid sont tenus de continuer à respecter strictement les gestes barrières et les règles de distanciation sociale.

Tous les 3 mois à compter de la date de la PCR positive et/ou de la sérologie IgG positive, le sujet doit réaliser une sérologie conformément au point 2.8 :

• si la sérologie est positive, le sujet conserve son statut « Immunocovid »,

• si la sérologie se négative, le sujet perd son statut « Immunocovid » et doit alors reprendre le maillage RT-PCR hebdomadaire. Il devient alors « Anciennement Immunocovid ».

• Surveillance cardiaque particulière des personnes IMMUNOCOVID

Les personnes positives doivent continuer un suivi régulier de la fréquence cardiaque et
si possible de l’ECG en situation d’effort

• Participation aux rencontres

Seuls les joueurs composant le Groupe dans le respect des conditions fixées par le point 2.1 (et pour ceux ayant rejoint l’équipe U 19 respectant les conditions fixées au point 2.2) peuvent participer aux matches d’Elite 1 et Elite 2, Féminines, division nationale, XIII Fauteuil.
Tout club d’Elite 1 et Elite 2, Féminines, division nationale, XIII Fauteuil faisant participer à une rencontre un joueur ne respectant pas cette disposition et encourt une sanction disciplinaire.

3) Obligations pré-rencontre des clubs
3) Obligations pré-rencontre des clubs

• Composition du Groupe Sportif et du Groupe Match

• Le Groupe Sportif est défini comme les joueurs, membres du staff sportif et médical.

A l’exception des joueurs Immunocovid, tous les membres du Groupe Sportif devront avoir réalisé un test virologique RT PCR ou antigénique le mardi ou jeudi avant le match du week-end.

Au Groupe Sportif, s’ajoutent l’encadrement (encadrement logistique, personnes en charge de la communication, dirigeants) accompagnant l’équipe. Ils constituent ensemble le Groupe Match.

• Le Groupe Match est le seul à accéder à la zone sportive sanctuarisée lors d’une rencontre.
Les membres du Groupe Match, hors membres du Groupe Sportif, devront avoir réalisé un test virologique RT-PCR le jeudi avant le match.
Seuls les membres du groupe match ayant un test virologique négatif pourront accéder à la « zone sanctuaire »

Avant chaque match, le club devra fournir une liste nominative du Groupe Match.

Cette liste sera transmise par le club au référent covid du club recevant aux fins de bonne organisation de l’accès à la zone sportive sanctuarisée.

Le référent covid du club organisateur est tenu de vérifier que toutes les personnes autorisées à entrer dans la zone sportive sanctuarisée conformément au Protocole de Gestion des Manifestations, autres que celles appartenant au Groupe Match, peuvent produire un justificatif d’un test RT-PCR ou antigénique négatif.

• Attestation Match relative au Groupe Sportif

Une attestation du médecin du club (ci-après « Attestation Match ») relative au Groupe Sportif –devra être adressée par email par le club au référent sanitaire du club recevant, et à la commission médicale d’expertise COVID 19.
Cette Attestation Match est fournie par les deux clubs participants.

4)
Gestion des cas symptomatiques et cas positifs à un test virologique RT-PCR au sein d’un club
IMPORTANT : Les dispositions qui suivent sont destinées à donner de la visibilité à tous les acteurs sur les principes qui guideront les recommandations de la Commission d’expertise et les décisions en découlant sur le déroulement des compétitions.

IMPORTANT : Les dispositions qui suivent sont destinées à donner de la visibilité à tous les acteurs sur les principes qui guideront les recommandations de la Commission d’expertise et les décisions en découlant sur le déroulement des compétitions.

• Mesures relatives à un cas SYMPTOMATIQUE et positif au test virologique RT-PCR

Un joueur composant le Groupe sportif présentant des symptômes évocateurs de Covid-19 (fièvre, toux, courbatures, perte du goût et de l’odorat, altérations électro-cardiogramme) et faisant l’objet d’un résultat positif à un test virologique RT-PCR doit être placé à l’isolement pendant une période minimale de 10 jours.

Il n’est autorisé à reprendre l’entraînement collectif qu’à partir de J+12 après avoir réalisé, un bilan cardiologique avec ECG, et un test virologique négatif.

Pendant cette période de quarantaine de 10 jours, le joueur :

• ne doit pas avoir d’interaction avec les autres membres du groupe sportif ;
• peut s’entraîner individuellement sous contrôle médical avec monitoring FC obligatoire et ECG recommandé.

La reprise collective est possible à partir de J+12 si tous les examens ont bien été réalisés et si les résultats ne révèlent pas de contre-indications.

S’il s’agit d’un sujet non joueur, le principe est un isolement à domicile pour 10 jours après le jour des derniers symptômes avec retour dans le groupe à partir de J+12 en respectant strictement les gestes barrières (dont le port permanent du masque).

• Mesures relatives à un cas ASYMPTOMATIQUE positif au test virologique RT-PCR ou Antigénique

Un joueur asymptomatique faisant l’objet d’un résultat positif à un test virologique RT-PCR doit être placé l’isolement à domicile, au repos, pendant 10 jours minimum.

Il est autorisé à reprendre l’entraînement collectif à partir de J+12 sous réserve, d’avoir impérativement réalisé, à partir de J+8, l’intégralité du bilan prévu par le Protocole Médical de Reprise (ECG et test covid négatif).

La reprise collective est possible à partir de J+12 si tous les examens ont bien été réalisés et si les résultats ne révèlent pas de contre-indications.

S’il s’agit d’un sujet non-joueur asymptomatique, le principe est un isolement à domicile pour 10 jours avec retour dans le groupe à partir de J+12, les gestes barrières devant continuer à s’appliquer.

• Mesures relatives aux personnes s’entraînant en petits groupes

Dans l’hypothèse où une mesure d’entraînement par petits groupes est prononcée par la
Commission d’expertise (cf point 4.2.), les conditions de ces entraînements sont les suivantes :

• entraînement en petits groupes (6 personnes au maximum, encadrement technique inclus
– il convient de composer les groupes avec des joueurs ayant des postes différents et de panacher éventuellement les groupes avec des joueurs Immunocovid si ceux-ci ne s’entraînent pas collectivement) pendant 10 jours avec réalisation d’un test virologique RT- PCR de contrôle à J+10,
• les gestes barrières doivent être scrupuleusement respectés entre les personnes
n’appartenant pas au même « petit groupe » d’entrainement,
• reprise de l’entraînement collectif à partir de J+10 pour toutes les personnes ayant eu un résultat négatif au test virologique RT-PCR de contrôle.

• Tests virologiques RT-PCR M-3

• A partir de 3 cas positifs au sein des joueurs du groupe sportif

Dans cette hypothèse, la Commission d’expertise analysera les résultats biologiques anonymisés des joueurs testés positifs, afin d’examiner leur charge virale (CT, à savoir le nombre de cycles seuils des tests RT-PCR) et leur symptomatologie. Au regard de cette analyse relevant de la seule appréciation scientifique des experts de la Commission d’expertise, le match sera reprogrammé.

Dans l’attente de la communication par la Commission d’expertise des mesures à prendre, le club doit s’entraîner en petits groupes.

Dans l’hypothèse où il est confirmé que 3 joueurs ou plus sur 7 jours glissants sont bien considérés comme positifs, les principes sont les suivants :

• report du match qui se dispute le week-end suivant,
• isolement des cas positifs avec application des mesures visées au 4.1.1, et au 4.1.2,
• les cas négatifs s’entraînent en petits groupes avec application des mesures visées au 4.1.3,
• les Immunocovid peuvent continuer à s’entraîner collectivement.

• 1 ou 2 cas positifs sont identifié(s) au sein des joueurs du club

Dans l’hypothèse où il y a 1 ou 2 cas positifs identifié(s) à la suite d’un test virologique
RT-PCR ou antigénique, les mesures suivantes sont mises en œuvre :

• isolement du(des) cas avec application des mesures visées au 4.1.1, et au 4.1.2,
• les autres membres du club font un test de contrôle comme programmé.(cf 2.4)

5) Conséquences sportives des mesures prises par la Commission d’expertise relatives aux
entraînements
5) Conséquences sportives des mesures prises par la Commission d’expertise relatives aux
entraînements

• Conséquences sportives des mesures d’entraînement en petits groupes

Dans l’hypothèse où la Commission d’expertise prend des mesures d’entraînement en petits groupes (cf. point 4.1.3) au sein d’un club, il sera possible de participer à une rencontre à partir de J+12.

• Conséquences sportives des mesures d’isolement de l’ensemble de l’effectif

Dans l’hypothèse où la Commission d’expertise prend des mesures d’isolement de l’ensemble de l’effectif au sein d’un club, les matches pourront être programmés :

• Au 6ème jour après la reprise de l’entraînement collectif.

Ces délais pourraient être exceptionnellement selon l’avis de la commission d’expertise.
Pour toute mesure d’isolement d’une durée supérieure, le Bureau consultera la Commission de la LER et la Commission médicale de la FFR XIII pour déterminer la durée de la période d’entraînement préalable à l’organisation d’une rencontre qui sera de 7 jours minimum.

6)
Gestion des cas symptomatiques ou asymptomatiques des arbitres, délégués et/ou un médecin de match en jour de match
6)
Gestion des cas symptomatiques ou asymptomatiques des arbitres, délégués et/ou un médecin de match en jour de match

Dans l’hypothèse où un arbitre officiant sur le terrain (arbitre de champ, arbitres de touche, arbitres 4 et 5), un délégué et/ou un médecin de match est symptomatique en jour de match, ce dernier ne doit pas se rendre sur le lieu de la rencontre ou s’il est déjà sur place, il doit être immédiatement placé à l’isolement en dehors de la zone sportive sanctuarisée.

La Commission d’expertise Covid-19 doit être avertie dès l’apparition des premiers symptômes
(j.guilhem@ffr13.fr).

L’arbitre symptomatique et/ou testé positif est alors remplacé selon la procédure de la commission.
Les arbitres, délégués, médecins doivent être testés le jeudi avant le match du week-end (test PCR ou antigénique).

En cas de test positif, les arbitres, délégués, médecins du match doivent avertir la commission d’expertise qui avec l’aide de la commission d’arbitrage et des délégués effectuera un remplacement.

CONCLUSION :

Ce protocole strict et inviolable, inspiré du protocole sanitaire proposé par la ffr 15, érigé en règlement par la fédération Française de rugby à XIII, a pour finalité certes de préserver les joueurs, encadrants et dirigeants des clubs de la FFR XIII, mais au-delà de préserver la santé des familles et surtout des plus fragiles. Se conformer au protocole sanitaire, est aussi un geste éthique et humaniste en direction des plus vulnérables et des plus âgés.
Respecter, cet engagement, est aussi un geste de respect pour les autres.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire