Accueil » Actualité Internationale » Super League » Des Frenchies en Super League : 10e Round

Des Frenchies en Super League : 10e Round

Semaine résolument compliquée pour nos Frenchies qui, non retenus, blessés ou perdants, auront certainement à cœur d’inverser les tendances dans un avenir proche.

Si, en Super League, tous les Tricolores ont conclu ce Round par une défaite, Rémy Marginet et Jean-Philippe Baile n’auront pas pris part aux succès respectifs de Featherstone Rovers et Bradford Bulls. Les premiers sont allés battre les Bulldogs à Batley (16-23), tandis que les bovidés ont reçu avec succès (28-2) les Broncos de la capitale toujours privés de William Barthau.

.

Théo Fages à Salford Red Devils – Leeds Rhinos

Un vrai défi s’imposait ce weekend aux Red Devils pour conforter leur montée en puissance, la visite des Leeds Rhinos à l’AJ Bell Stadium. Entre autres absents chez le coach Harris, le trublion Chase désormais privé de compétition pour plusieurs semaines.

Une prestation dont les démons anglais n’auront pas à rougir en dépit de la défaite 18 à 28 (12-16 à la mi-temps) car, vaillants jusqu’au bout, les Reds ne sont pas passés loin de montrer l’enfer à la mythique escouade Blue & Gold.

Théo Fages n’aura pas boudé son plaisir de retrouver le XIII de départ et aura été un véritable diable pour les Rhinos de Kévin Sinfield. Un 50e match de Super League de l’international tricolore que ne sont prêts d’oublier ni les fans ni les dirigeants des Salford Red Devils : 36 placages, 2 cassages de ligne, une passe décisive et des interceptions. Un vrai diable.

.

Castleford Tigers – Kévin Larroyer et John Boudebza à Hull Kingston Rovers

Cette 10e journée, les Robins ont eu à essuyer un difficile échec au Mend-A-Hose Jungle de Castleford où le tigre n’a fait qu’une bouchée du gentil rouge-gorge. 25 à 4 (18 – 4 à la mi-temps), un score qui ne reflète pas l’engagement des joueurs de Chris Chester qui auront malheureusement butté sur des Tigers plus difficiles à maîtriser chaque semaine.

Un engagement des joueurs dont n’aura pas manqué Kévin Larroyer, auteur de quelques 43 placages et porteur de la balle sur plus de 100 mètres. De très bonnes stats qui s’ajoutent à celles pourtant très flatteuses des coéquipiers de Kévin qui se sont pourtant inclinés à Castleford. Quand à John Boudebza, il n’était pas du déplacement, certainement occupé à célébrer la Coupe de France comme ses anciens team-mates du Feuceuleu.

.

Warrington Wolves – Mickaël Simon à Wakefield Wildcats

Rien ne va plus pour les sauvages félins de Wakefield qui auront à digérer la supériorité féroce des loups de Warrington. 80 à 0 et un humiliant festival d’essais de la part des hommes de Tony Smith qui entend bien faire de 2015 l’année des Wolves.

Si rien ne semble encore gagné pour Warrington, il semblerait qu’un avenir bien plus sombre se profile pour les Wildcats qui n’enregistrent que 2 victoires en 10 journées.

De retour de blessure et déjà titularisé, Mickaël Simon n’aura pu très longtemps porter secours à ses nouveaux coéquipiers après être sorti dès la 16e minute après le coup d’envoi. Souhaitons de voir Mickaël briller encore au sein de son nouveau club qui, c’est à espérer, retrouvera bien vite des couleurs et des marches au classement.

.

Wigan Warriors – Dragons Catalans

Wigan Warriors : R.Hampshire, D.Manfredi, A.Gelling, D.Sarginson, J.Burgess, G.Williams, M.Smith, T.Tautai, M.McIlorum, L.Mossop, J.Tomkins, L.Farrell, D.Crosby Remplacements : T. Club, L.Patrick, L.Tomkins, R.Sutton

Dragons Catalans : M.Escaré, D.Cardace, E.Whitehead, W.Tonga, M.Pala, T.Bosc, S.Dureau, J.Lima, I.Henderson, R.Casty, Z.Taia, L.Anderson, J.Baitieri Remplacements : O.Elima, G.Mounis, É.Pelissier, B.Garcia

.

En guise de Round 10, un déplacement à Wigan était au programme pour une équipe des Dragons Catalans privée de grands atouts. Michael Oldfield, Ben Pomeroy, Todd Carney et Vincent Duport, qui a annoncé devoir mettre un terme prématuré à sa saison, occupent tous l’infirmerie.

Laurent Frayssinous et ses hommes le savaient bien, un match à l’extérieur contre Wigan est un virage difficile à négocier, particulièrement depuis la frayeur des Warriors à domicile en 2014. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Dracs savaient à quoi s’attendre au vu des nombreux avertissements.

C’est ainsi, sous la pression, que les débats ont démarré dans un DW Stadium en proie au froid et aux tardives giboulées. Rien ne sera évident pour aucune des deux escouades en présence, ni le grip facétieux du ballon, ni les tentatives de tir au but.

Les tentatives de Wigan cependant car, si les Catalans ont pris les choses par le bon bout au départ (essai refusé dans les premières minutes), seul le réalisme anglais sera payant en essais, moins pour Ryan Hampshire qui ne passera aucune des quatre transformations de la première mi-temps et une seule en seconde.

À 16 – 0, le Round 10 démarrait franchement mal pour les Dragons et rien ne s’arrangera par la suite. Auteurs de trop nombreuses maladresses, les coéquipiers de Rémi Casty n’auront pas le loisir de convertir en points l’indiscipline des locaux et ne trouveront pas vraiment le moyen d’ouvrir leur moitié de marque. Même Escaré et Cardace verront leurs efforts annihilés lorsqu’ils parviendront à passer la ligne wiganer.

Et les Warriors de s’en donner à cœur joie devant un DW Stadium plutôt bien garni en dépit de conditions météorologiques épouvantables. Un hat-trick pour Dom Manfredi et un doublé pour le prodige Joe Burgess à mettre au crédit d’une équipe de Wigan peut-être en sous-régime depuis 2015.

Il faut dire que les Wiganers n’ont pas bénéficié d’un début de saison aussi facile que les précédents, mais rien de tel qu’aussi maigre opposition pour se redorer le blason et aborder la suite des débats avec plus de sérénité.

Pour les Dragons Catalans, le bilan s’avère plus épais encore que ce cuisant échec. En effet, il semblerait que nombre des créatures du Président Guasch n’ait pas à proprement parlé « tout donné » à Wigan, laissant leurs coéquipiers se jeter à corps perdu dans le combat pour y parfois laisser des plumes. C’est ainsi que sortiront prématurément Captain Mounis (entorse du genou), Mathias Pala (luxation à un doigt) et que compteront leurs bleus Thomas Bosc (entorse du pouce) et Scott Dureau (gêné aux adducteurs).

Le score final, déjà très lourd, aurait pu être humiliant pour les hommes de Laurent Frayssinous si Ryan Hampshire s’était montré plus inspiré face aux perches et devant son public Cherry & White. On imagine quel doit être l’esprit du début de semaine au sein du staff catalan et de son Président et reste fort à parier que, avec les retours d’Oldfield, Pomeroy et Carney, de peu loyales recrues restent à demeure pour le déplacement à Huddersfield.

Au registre des mauvaises nouvelles, l’infirmerie qui continue de se remplir avec cette semaine deux joueurs français touchés. Grégory Mounis devra se remettre d’une entorse au genou tandis que Mathias Pala pourrait être mis au repos suite à un retournement de doigt.

.

Fiche Technique

Wigan Warriors 34 (16)

Essais (8) : J.Burgess (16′, 64′) D.Sarginson (21′) D.Manfredi (28′, 61′, 73′)

A.Gelling (38′) R.Hampshire (56′)

Goals : R.Hampshire (56′) 1/5

.

Dragons Catalans 0 (0)

Essais (-) : –

Goals : –

.

Arbitre : Mr Phil Bentham

12 162 spectateurs au DW Stadium de Wigan

.

Téhora Dutenu

Résumé du match Wigan Warriors vs Dragons Catalans  – Source : catalansdragons.com

.

Classement Super League

LT R10

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire