Accueil » A la une » Féminines d’Ayguevives

Féminines d’Ayguevives

De 7 à 9 via le 13

C’est qu’en 2016-2017, l’équipe évoluait encore en U15 – U17, avec tout au bout une finale perdue face à Marseille. “Les Provençales, déjà championnes l’année précédente contre nous, étaient plus expérimentées, un peu plus techniques et rapides, également, mais c’est surtout la dimension physique qui a fait la différence”, explique cet ancien éducateur à l’école de rugby de l’US Ayguevives.

Cette saison, celle de la découverte à 9, puisque les cadettes évoluent à 7, laisse cependant entrevoir quelques espoirs, si l’on en croit Sébastien Vuillon, fils de Gérald, et entraîneur depuis la création de la section féminine, voici quatre ans : “Les matchs disputés cet hiver devant le Toulouse Olympique, Réalmont ou Montpellier, ont démontré que contrairement à nos craintes, les filles ont répondu au défi physique, c’est de bon augure pour la suite, même si le rugby à 9 diffère de celui à 7, en terme de stratégie collective”.

En tout cas, le mérite n’est pas mince de s’être lancé dans l’aventure du deuxième niveau national, sachant que la moyenne d’âge de cette classe biberon n’est que de 16 ans et demi, avec bon nombre de cadettes surclassées. Lesquelles ont aussi fait bonne figure, l’été dernier à Wigan, lors de leur voyage de fin d’année, face à l’équipe anglaise de St Judes, où elles découvraient pour l’occasion le rugby à… 13, puisque toutes les formations féminines d’outre-Manche le pratiquent dès la catégorie minimes.

(Cet article est un extrait du magazine NEWS FFRXIII de février 2018, pour lire l’article dans son intégralité et télécharger gratuitement le magazine CLIQUER ICI)

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire