Accueil » A la une » GRATENTOUR est dans le News d’Avril !

GRATENTOUR est dans le News d’Avril !

L’hiver a été rude pour Kader Bellaoui, Sébastien Chastaing, Adrien Foret, François Fabre, Taylor Sirvent, Ludovic Pena, indisponibles sur blessures, d’autres ne peuvent pas toujours se libérer de leurs obligations professionnelles le dimanche, mais l’apport de plusieurs joueurs de Ramonville a en partie comblé ces manques, et l’état d’esprit du groupe n’en a pas le moins du monde souffert, comme l’explique Cédric Coulonges : “Notre club est familial par excellence, même dans la difficulté sur le terrain nous restons unis, sans jamais voir un joueur prononcer un mot plus haut que l’autre à l’encontre d’un coéquipier, et nous donnons à chaque fois le meilleur de nous-mêmes durant quatre-vingt minutes”.

Les joueurs en cuisine

Le deuxième ligne de 24 ans, formé à Pujols puis passé par Trentels avant de rallier Gratentour, évoque également “l’esprit de fraternité instauré par Simon Dorrell”, la bière partagée avec les autres joueurs dans le vestiaire à la fin du match, et apprécie le fait que “un vendredi sur deux, deux joueurs sont chargés de confectionner un repas pour l’équipe et les dirigeants, sous forme de concours avec récompense pour le duo vainqueur en fin de saison”.

Tout le monde met donc la main à la patte, et le président-joueur Christophe Garcia en est évidemment le premier ravi : “Notre particularité, et une obligation aussi car il est difficile de convaincre d’anciens pratiquants de rejoindre le bureau, c’est que plusieurs joueurs s’investissent également en tant que dirigeants, comme Sébastien Chastaing, accompagné de son épouse Caroline, la trésorière, Simon Allier, le secrétaire, Cédric Coulonges, occupé à diverses tâches, Lucas Gandin”.

Dorrell, le guide

Christophe Garcia, entouré pareillement de Cyril Marin et Pierre Krovateil, a lui-même débuté sa longue carrière de joueur à Gratentour, avant de rejoindre le Toulouse Olympique jusqu’en junior, pour revenir au club de son coeur.

Ancien centre, passé à l’ouverture depuis déjà quinze ans, le président-joueur forme avec Simon Dorrell une paire de demis devenue la pierre angulaire de l’ensemble, et il ne cache pas son admiration pour l’Australien formé à Penrith, ayant ensuite fait les beaux jours du TO et de Saint-Gaudens : “C’est un régal de jouer à ses côtés, il possède cette capacité à fédérer autour de sa personne, nous dialoguons aussi beaucoup hors du terrain, de manière quasi quotidienne. Il gère l’aspet sportif, se renouvelle beaucoup au niveau du contenu des entraînements, et il n’hésite pas à parfois me demander mon avis”.

Dorrell, déjà 43 ans, et toujours là et bien là. Un guide pour ses coéquipiers, comme le souligne aussi Cédric Coulonges : “Il se donne des objectifs à réaliser, nous demande d’être toujours à fond sur le terrain, et c’est aussi un homme adorable en dehors des pelouses, toujours prêt à nous aider en cas de besoin”.

Un leader, comme Christophe Garcia ou le pilier Cheney Broadhead, “27 ans, formé à Huddersfield, et qui passe toujours devant”, précise encore Cédric.

La formule du championnat adoubée

Des joueurs de base sans lesquels Grantentour n’aurait pas autant rayonné, dans sa Poule de Midi-Pyrénées, avant d’affronter avec cran les difficultés survenues dans la deuxième partie du championnat.

Car l’effectif est réduit, il est compliqué ici d’attirer des joueurs, alors que les clubs de rugby à XV sont légion en Haute-Garonne, mais Christophe Garcia n’en loue pas moins la formule de la compétition, dans cette deuxième phase : “Il nous est difficile d’aligner autant de matchs, alors que nous n’avons pas été épargnés par les blessures, et sans l’apport de quelques joueurs de Ramonville, dont nous sommes l’équipe réserve, nous ne serions pas parvenus à tenir la distance, c’est par ailleurs financièrement lourd en raison des déplacements, mais lutter avec les autres meilleurs clubs français de Fédérale est réellement intéressant, cela en vaut vraiment la peine”.

Une peine qu’à Gratentour on ne ménage jamais…

“Ce club m’a plu”

A l’image de Cyril Marin, le responsable de l’école de rugby, en charge des U12, et depuis douze ans au club. Un ancien joueur formé à Aussillon-Mazamet, avant de porter tour à tour les maillots de Réalmont en juniors, Montpellier et Villefranche-Aveyron – Cahors en Elite 2, et de débarquer un peu “par hasard” à Gratentour, comme il le raconte : “Après mon expérience en Elite 2 j’avais rejoint le club de mes débuts, Aussillon-Mazamet, et lors d’un match contre Gratentour, ce club m’a plu et je l’ai rallié la saison suivante”.

Une aubaine, car depuis, il ne s’est pas contenté de jouer. Voici huit ans, il relance l’école de rugby alors en sommeil, et compte jusqu’à quarante enfants sous sa coupe. Et voici trois ans, il prend la présidence aux côtés de Christophe Garcia.

“J’ai arrêté en 2017 pour me consacrer exclusivement à l’école de rugby”.

Et tenter de surmonter les difficultés : “Gratentour se situe au nord de Toulouse, esseulé sur une terre quinziste, et nous n’avons plus qu’une vingtaine d’enfants, n’ayant accès ni à l’école primaire, ni au collège, mais nous ne cherchons en tout cas pas la victoire à tout prix, nous sommes là pour former”.

Avec succès, puisque déjà quelques jeunes ont rejoint le Toulouse Olympique, ce qui sera aussi le cas de Diego, le fils de Cyril, en 2018-2019.

La catégorie U12, d’ailleurs en entente avec le TO, possède sept joueurs de Gratentour, trois bambins découvrent, eux, le rugby à XIII sous la responsabilité de leurs deux grand-pères, deux joueurs U6 jouent au TO, toujours sous forme d’entente entre les deux clubs, et Sébastien Chastaing entraîne pour sa part les U8 avec délices : “J’ai neuf enfants, dont trois débutants, et c’est ma première expérience avec des jeunes de cet tranche d’âge. Je prend beaucoup de plaisir, et eux aussi”.

Un plaisir qu’on retrouve à tous les étages de cette belle maison Gratentour.

L’effectif senior :

Gandin Lucas, Cassagneau Romain, Émile Nicolas (capitaine), Deveze Maxime, Gueddouar Djamel, Dorrell Simon (coach), Garcia Christophe (président), Broadhead Cheney, Van derbroucke Stéphane, Luc Elliott, Allier Simon, Coulonges Cédric, Sanchez Franck, Touchet Lionel, Bellaoui Kader, Chastaing Sébastien, Foret Adrien, Fabre François, Sirven Taylor, Pechmeja Xavier, Vialard Vincent, Pena Ludovic, Venant Vassily.

Article extrait du webzine FFRXIII NEWS d’avril 2018. Pour lire GRATUITEMENT 44 page de rugby à XIII cliquez ICI.

Simon Dorrell, inusable entraîneur-joueur

 

 

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire