Accueil » Actualité Internationale » Super League » Julian Bousquet : O’Loughlin a le style d’un demi »

Julian Bousquet : O’Loughlin a le style d’un demi »

Auteur, sur la sirène, de l’essai de la victoire, samedi dernier à Perpignan face à Leigh, Julian Bousquet, qui fêtera ses 26 ans le 18 juillet prochain, s’inscrit depuis la saison passée comme l’un des tous meilleurs piliers de Super League. En dépit de la position très inconfortable des Dragons Catalans au classement, l’ancien joueur de handball de Fabrezan, dans les Corbières, converti au rugby à XIII à l’âge de 11 ans, pour devenir plus tard champion de France avec Lézignan, des minimes aux seniors, n’a qu’un objectif en tête, la qualification pour le Super 8s. Il parle entre autres, ici, de ce qu’il connait le mieux, l’emploi de pilier.

Quel est le pilier de Wigan le plus redoutable ?

« Franck Nu’uausala, qui court dur et gagne un grand nombre de tenus ».

Et le meilleur avant ?

« Le troisième ligne Sean O’Loughlin, doté d’une défense de fer, et par ailleurs excellent joueur de ballon. Son style est celui d’un d’un demi”.

Jamie Acton, lui, vous a posé bien des problèmes, samedi dernier ?

« En effet, le pilier de Leigh a gagné un maximum de mètres, et a été fort ballon en main. C’est lui qui a fait avancer son équipe, en première mi-temps ».

Laquelle n’a pas été à la hauteur de votre attente…

« Nous avons mal débuté, alors que les Centurions effectuaient rapidement leurs tenus, ce qui leur a permis d’enchaîner, et de jouer en confiance ».

Crédit photo Jean ROIG

Quels ont été les mots de Steve McNamara, à la mi-temps ?

« Il nous a demandé de ne plus prendre d’essais, et qu’il était persuadé que nous renverserions la tendance à la reprise. Et, de fait, nous avons enfin mis la main sur le ballon, et donc attaqué efficacement ».

Comment se comporte avec vous le nouvel entraîneur ?

« Il parle beaucoup, échange volontiers avec nous. Il est proche de ses joueurs ».

Quelle sera la clé pour espérer battre Wigan, samedi ?

« D’abord, cette fois ne pas rater l’entame de la rencontre ».

En cas de victoire, vous seriez pratiquement assurés de recevoir à quatre reprises dans le Middle Eight…

« Moi, je n’ai pour l’heure qu’un objectif, la quête du Top 8, car l’affaire n’est pas encore entendue, même si nous n’avons plus notre destin entre les mains ».

N’empêche, la perspective d’affronter Toulouse pour la première fois en compétition ne vous fait-il pas saliver ?

« Le TO ou un autre club, peu m’importe, c’est le Top 8 que nous visons toujours ».

Quel pilier adverse s’est montré le plus impressionnant, jusqu’ici cette saison ?

« Adam Cuthbertson, de Leeds. Il prend beaucoup de ballons, et fait jouer derrière lui, grâce à ses offloads ».

Et depuis tes débuts en Super League, en 2012 ?

« Jamie Peacock, mais Adrian Morley était également redoutable ».

Les piliers des Dragons Catalans qui t’ont marqué, lorsque tu évoluais encore à Lézignan ?

« Alex Chan et David Ferriol ».

Et en Elite ?

« Mes coéquipiers au FCL, Chris Beattie, le « papa », et Adel Fellous, de même que l’Australien de Pia, Dean Bosnich ».

Tes références à ce poste, actuellement en NRL ?

« Dylan Napa et Andrew Fifita ».

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire