Accueil » A la une » Les clubs d’Elite 1 ont planché à Carcassonne

Les clubs d’Elite 1 ont planché à Carcassonne

A l’exception de Saint-Estève XIII Catalan, tous les clubs d’Elite 1 étaient représentés, lors de la réunion les concernant au premier chef, dernièrement au siège carcassonnais de la FFR XIII. Une réunion à l’ordre du jour chargé, et qualifiée de constructive par les dix-sept dirigeants de ces clubs particulièrement impliqués, et ayant longuement échangé avec Marc Palanques, Mathieu Khedimi, Fabienne Albert, Daniel Guinguet, Christophe Ruidavets, Jacques Pla et Aurélien Cologni.

Prix des licences des joueurs étrangers

Un accord a été trouvé sur un tarif unique pour les trois premières licences, le prix étant plus élevé à partir de la quatrième. Des éléments qui feront l’objet d’une modification des instructions financières 2020/2021, et qui seront mises au vote des clubs au congrès fédéral du mois de juin.

Pour cette saison, il a été décidé de manière collégiale que la différence entre le prix des licences « étrangers » payé et le nouveau tarif, sera alloué à l’organisation du déplacement des écoles de rugby aux finales.

Bonus ou malus pour les U19

Tous s’accordant à dire que conserver les joueurs U19, surtout les universitaires, est difficile, une réunion de travail sur ce point est programmée le 4 avril, jour des demi-finales de Coupe Lord Derby et Luc-Nitard, afin de tout mettre en oeuvre pour pérenniser cette catégorie.

La possibilité d’un bonus ou malus a en outre été envisagée chez les U19, sous réserve de la validation du service juridique. Après analyse, ce dernier a confirmé la possibilité d’inscrire une notion de bonus/malus par point dans les règlements de la LER, qui devront ensuite être validés par le CODIR. Le montant du bonus/malus sera défini lors d’une prochaine réunion.

Equipe de France

Aurélien Cologni a abordé la question du suivi des joueurs d’Elite, souhaitant améliorer les structures et les conditions de travail de chacun, évoquant notamment la création de DATA commune à tous les clubs, afin de faciliter la perception des performances des joueurs concernés.

Le sélectionneur national a en outre rappelé qu’il est important d’avoir un langage commun sur l’identification des règles d’arbitrage et des commandements des actions sportives.

Ce qui permettrait de posséder un archivage également sur les années précédentes.

Le recrutement d’un analyste vidéo fédéral chargé d’analyser tous les matchs d’Elite 1 serait ainsi bienvenu.

L’arbitrage pourrait également s’appuyer sur les données recueillies par ce biaisde. Lors des échanges, l’idée d’une participation des clubs au salaire de ce dernier, a été avancée.

Enfin, Aurélien Cologni a regretté que lors des deux dernières saisons, les réunions avec les entraineurs d’élite 1 aient été trop peu suivies, insistant sur l’importance de les impliquer sur l’arbitrage et les sélections nationales.

Il a donc été décidé que les convocations aux réunions d’entraineurs seront également adressées aux présidents des clubs, lesquels se sont engagés à rendre obligatoire la participation de leur entraineur respectif.

En suivant, le DTN, Jacques Pla, a exposé la restructuration du ministère des sports, et la mise en place de la commission Haut-Niveau.

Depuis le 24 avril 2019, la FFR XIII a un nouvel interlocuteur pour les conventions d’objectifs de performance et de développement, l’Agence Nationale du Sport, managée par Claude Onesta et présidée par Frédéric Sanaur.

Laquelle a clairement défini des critères de performance sportive et de réalisation d’objectif pour l’ensemble des fédérations.

Les résultats des équipes nationales sont donc déterminants pour le rayonnement de notre discipline et dans l’octroi des subventions.

Meilleurs sont les résultats, et plus élevée est la subvention octroyée.

D’où l’importance de sélectionner les meilleurs joueurs en équipe nationale, ce qui à ce jour pose un réel problème.

Car seule une équipe de France forte justifiera ces aides, et crédibilisera notre sport auprès du Ministère de tutelle.

Rendez-vous le 4 avril

A propos de la partie développement, une présentation des actions du projet fédéral favorisant celui-ci, et l’accès à la pratique du Rugby à XIII, sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion des clubs d’Elite 1, le samedi 4 avril, jour des demi-finales de Coupes prévues à Carcassonne, au cours de laquelle sera également abordé le projet de Coupe d’Europe des clubs (ou de bassins régionaux).

La connaissance du projet fédéral et la mutualisation des compétences sont en effet un gage certain de réussite. Et il est capital que tous les acteurs travaillent dans le même sens, pour que soit atteint ce projet.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire