Accueil » Actualité Internationale » Super League » Les Frenchies en RFL : 3e Round

Les Frenchies en RFL : 3e Round

Vient de s’écouler un weekend durant lequel la France de la RFL a largement été mise à l’honneur avec, en guise de fruit rouge sur les belles performances de nos Frenchies, la visite de Nigel Wood en Gaule méridionale. Au programme du Directeur Général de la RFL, plusieurs matchs et un retour sur l’avenir du Toulouse Olympique XIII en RFL.

En Super League, Mickaël Simon aura été le tricolore malchanceux du round ; indisponible, le Carcassonnais aura assisté impuissant au sérieux revers encaissé par ses nouveaux coéquipiers.

En Championship, les belles sorties de Rémy Marginet n’auront pas permis au Featherstone Rovers de contrer la ruée de Bradford Bulls sur la pelouse du Big Fellas Stadium. Des bovidés déchaînés qui auront inscrit la somme de sept essais pour un grand écart final de 4 à 40 et une 2e place au général. Parmi les marqueurs de Bradford figure Jean-Philippe Baile qui ne devrait pas tarder à se faire un nom en Angleterre.

Les Broncos de William Barthau ont quant à eux essuyé un échec chez les leaders de la compétition, Leigh Centurions.

Théo Fages – Salford Red Devils

Devant un maigre public à l’AJ Bell (env. 3600 spectateurs), les Red Devils ont remporté leur première victoire en trois journées de Super League ’15. Un succès très attendu au regard de l’effectif pléthorique de Salford qui recevait ce weekend les Airlie Birds de Leon Pryce. Le Hull Football Club, à la recherche d’une seconde victoire, rentrera bredouille après s’être incliné face aux facéties d’un « Crazy Rangi » largement épaulé par ses coéquipiers et notamment Théo Fages une fois de plus titularisé par le coach Harris.

Six essais à cinq dont un à mettre au crédit du Pianenc, un score final de 32 à 28 (16-14 à la MT) devraient être des arguments suffisants à la « Devilution », rassurer le bouillonnant Dr Koukash et mettre fin au désamour des fans.

John Boudebza et Kévin Larroyer – Hull Kingston Rovers

Première victoire pour les Robins de Hull cette année, une réussite qui aurait pu compter double pour John Boudebza et ses coéquipiers étant donnée la valeur de l’adversaire qu’était Wigan. L’international tricolore aura certainement convaincu lors sa sortie à Wakefield qui lui aura valu cette titularisation, et ce en dépit de la lourde défaite encaissée par les Rovers voici deux semaines.

Mais l’autre événement à retenir de cette 3e journée pour le Hull KR, était le retour tant espéré de Kévin Larroyer qui a enfin eu l’opportunité de montrer sur le terrain son attachement aux Robins. Une reprise sereine et couronnée de succès avec un score final de 22 à 20 (6 à 14 à la MT).

Mickaël Simon – Wakefield Wildcats

En délicatesse avec son dos, Mickaël Simon n’a pu qu’assister impuissant au lourd revers (58-16) encaissé par les Wildcats à Widnes, une déception certaine après l’intéressante entrée en compétition des Wakeys cette année.

James Webster a d’ores et déjà annoncé qu’il comptait sur ses blessés dont Mickaël pour la réception de St-Helens vendredi prochain. Wakefield occupe cette semaine l’avantageuse 5e place du général, une position que les chats sauvages défendront toutes griffes dehors à l’heure d’affronter les champions en titre.

Dragons Catalans – Warrington Wolves

Dragons Catalans : M.Escaré, M.Oldfield, B.Pomeroy, W.Tonga, V.Duport, T.Carney, S.Dureau, L.Anderson, I.Henderson, J.Lima, Z.Taia, E.Whitehead, G.Mounis © Remplacements : B.Garcia, J.Bousquet, A.Maria, J.Baitieri

Warrington Wolves : M.Russel, J.Monaghan ©, C.Bridge, R.Atkins, K.Penny, G.O’Brien, G.Wheeler, C.Hill, D.Clark, A.Sims, B.Currie, J.Laithwaite, B.Westwood Remplacements : B.Harrison, M.Higham, R.Asotasi, J.Philbin

C’est avec un peu d’avance que le printemps a fait son apparition sur Perpignan et le Stade Gilbert Brutus, théâtre du Round 3 de la Super League pour les Dragons Catalans.

Une journée de toute évidence dédiée à la détente, en attesteront les spectateurs de l’Avenue de l’Aérodrome rendus à leur quotidien après 80 minutes de total bien-être. Il faut dire que, outre la victoire, le spectacle proposé par les deux squads était à la hauteur de l’événement permanent de la Super League. Malgré la carence physique de Wolves démembrés une semaine plus tôt par la surpuissance du sud, c’est bien à un choc qu’a assisté le public à Perpignan. Un affrontement cependant moins débraillé que la rudesse féline du round précédent, auteur de douloureux souvenirs en terres catalanes.

Une équipe de Warrington certes diminuée mais loin d’être anéantie sous les coups des manifestement sereins hommes de Laurent Frayssinous, posés en attaque et imperméables en défense.

Si posés en attaque qu’il faudra moins de dix minutes à Willie Tonga pour passer une à une les lignes canines et inscrire un premier essai catalan juste derrière les poteaux. Si imperméables pour protéger leurs remparts que les Wolves n’auront pas le loisir d’inscrire le moindre point au cours de la première période.

Le sentiment de maîtrise sera souvent issu de l’association Carney / Dureau, qui a eux deux liront les loups comme en toutes lettres et sauront instiller à leur escouade le petit geste qui envoie à la gagne. Aussi, c’est avec un avantage de 18 points que les Dragons Catalans et leur staff rejoindront les vestiaires.

Le retour de la pause donnera l’opportunité à Warrington de montrer ses ambitions pour la saison. Il ne faudra pas plus de dix minutes à Joel Monaghan et Gary Wheeler pour combler partiellement le déficit des Wires, imposant ainsi un coup de moins bien aux fans « Sang et Or ». Dix minutes qui seront bien insuffisantes pour espérer rivaliser avec ces Dracs-là, au grand désarroi des supporters anglais qui n’auront eu que peu d’occasions de donner de la voix en tribune Puig-Aubert.

La finesse de la charnière associée à la puissance et la vélocité laisseront les garçons de Tony Smith sur le carreau du GB Stadium, défaits 38 à 18 par des Catalans qui ne les avaient plus domptés depuis avril 2012.

Les Frenchies de la French Franchise sont large partie prenante dans ce succès à domicile, même si leur emprise tricolore a été émoussée par les absences d’Éloi Pelissier et Olivier Elima ajoutées aux blessures de Thomas Bosc et Rémi Casty, ce dernier ayant été laissé au repos après avoir été ajouté à la liste initiale des 19.

Le doublé de Vincent Duport, ailier 2.0 du système Frayssinous, laisse entrevoir quelques bonnes surprises à venir pour les Dragons en 2015. De plus en plus surveillé par ses adversaires, Morgan Escaré reste la garantie sécurité en récupération et relance. Il affiche pour cette seule rencontre la bagatelle de130 mètres parcourus balle en main. À l’avant, rien à redire non plus venant de Jason Baitieri, Benjamin Garcia et le capitaine Greg Mounis. Julian Bousquet et Antoni Maria ont une fois de plus fait la preuve de leur immuabilité dans l’effectif des Dragons Catalans.

Laurent Frayssinous ne tardera pas à qualifier la rencontre de « match référence » à seulement 3 journées de championnat. Il saluera l’excellente mise en pratique des combinaisons sur différentes situations délicates. « Défensivement, il y a eu des choses intéressantes jusqu’à la mi-temps puis on est un peu sortis de la structure habituelle. Mais à 18-12, le caractère des garçons a permis d’emballer ce match et de casser la dynamique de Warrington » dira l’entraîneur, non sans saluer la clarté de l’arbitrage de Mr Ben Thaler.

Le coach tricolore s’est félicité de la combinaison Dureau / Carney sans oublier de mentionner le retour prochain de Thomas Bosc qui permettra de nombreuses possibilités avec trois « joueurs intelligents ». Pour Frayssinous, « le meilleur est à venir » avec la montée en puissance de son équipe et le défi qu’elle s’est imposé pour être disciplinée.

En attendant, et jusqu’à nouvel ordre, les Dragons Catalans sont 3e du classement général de la Super League.

 –

Fiche technique

Dragons Catalans 38 (18)

Essais : W.Tonga (9′) V.Duport (27′, 29′) Z.Taia (59′, 61′)M.Oldfield (74′)

Goals : S.Dureau (9′, 25′, 29′, 59′, 61′, 74′) Pénalité : S.Dureau (54′)

Warrington Wolves 18 (0)

Essais : J.Monaghan (45′) G.Wheeler (50′) J.Philbin (67′)

Goals : G. O’Brien (45′, 50′, 67e)

Arbitre : Mr Ben Thaler

8 782 spectateurs au Stade Gilbert Brutus

Homme du match : Scott Dureau

Téhora Dutenu

Résumé du match Dragons Catalans vs Warrington Wolves – Source : catalansdragons.com

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire