Accueil » Actualité Internationale » Super League » Les Frenchies en Super League : 14ème Round

Les Frenchies en Super League : 14ème Round

Dragons Catalans – Bradford Bulls

DragonsCatalans: M.Escaré, M.Oldfield, B.Pomeroy, V.Duport, D.Millard, L.Pryce, T.Bosc, M.Simon, É.Pelissier, J.Lima, Z.Taia, E.Whitehead, O.Elima Remplacements : L.Anderson, J.Bousquet, L.Paea, J-P.Baile

BradfordBulls : L.Gaskell, E.Kear, J.Arundel, A.Purtell, J.Foster, D.Addy, L.Gale, A.Sidlow, A.O’Brien, A.Kaufusi, T.Olbison, J.Pitts, J.Donaldson Remplacements : M.Manuokafoa, A.Henry, N.Conroy, J.Baldwinson

Arbitre: Mr Tim Roby

Deux escouades pour une victoire

Il s’agissait de la rencontre à gagner absolument pour le trio de coachs catalans et leurs hommes. Après une victoire en demi teinte contre Londres au Magic Weekend, elle même précédée d’une déroute inoubliable à Warrington, le squad perpignanais se savait averti : un succès avec panache sinon rien. Il était donc temps en ce joli samedi de mai de venger l’affront de la Coupe d’Angleterre.

Les affaires semblent s’arranger doucement pour des Bulls à qui l’on a coupé l’herbe sous les sabots en début de saison avec une pénalité de points au général pour mauvaise gestion financière. Cet handicap désormais épongé, il appartient aux hommes de Francis Cummins de reprendre confiance et de renouer avec la réussite. Et si le starter idéal était de triompher à nouveau des Dragons ?

Un départ tout feu tout flamme

Il aura fallu à peine 40 secondes au Dragons Catalans et Morgan Escaré pour inscrire le premier essai de la rencontre, après une très bonne gestion du coup d’envoi. Dix minutes plus tard, Whitehead puis Oldfield enfonceront le clou du parfait quart d’heure catalan. Un Thomas Bosc en pleine possession de ses moyens amènera à 18 l’avantage des Dracs avant le second quart temps.

Après une première demi-heure à leur entière faveur, les Dragons auront également eu à défendre fort sur leurs adversaires mais quelques minutes à peine durant lesquelles les Bulls auront campé sur les 10 mètres locaux. Mais l’effort des Anglais se voudra stérile et permettra aux Catalans, sans pour autant marquer, d’offrir à leur public la beauté du spectacle treiziste.

L’arbitre vidéo refusera un essai de Vincent Duport à la dernière minute de la période et l’assurance catalane poussera Kaufusi au geste dangereux sur Morgan Escaré. Le premier sera cité sur le  rapport disciplinaire tandis que le second aura besoin de longs instants pour retrouver ses esprits. En proie au marasme, les nouveaux coéquipiers de Jamal Fakir quitteront la pelouse à la pause avec un déficit de 18 points sur ceux d’Elliott.

Acte II : on prend les mêmes…

Très fort très tôt, les Dragons mettront encore leurs recettes en pratique, à l’instar de Morgan qui n’attendra pas longtemps pour venger le mauvais geste du taureau Kaufusi après que Pomeroy ait mis le bazar dans le toril.

Les Dracs enchaîneront les succès jusqu’au bout, à un rythme soutenu et laissant des bovidés asphyxiés dans l’arène perpignanaise. Car rien n’ira dans le bon sens pour les hommes de Francis Cummins qui, non contents de ne pas parvenir à marquer, se verront souvent sanctionnés pour leurs maladresses et frustrations.

C’est franc, c’est fait.

Seul Jamie Foster sauvera l’honneur de sa manade, partiellement cependant. Les malheureux  garçons de Bradford reprendront le chemin du Yorkshire alors que ceux du Président Guasch dormiront sur leurs deux oreilles et 46 points : ce samedi soir, et pour quelques heures seulement, ils sont 8èmes.

Jamal Fakir a fait le déplacement à Perpignan malgré une blessure à l’auriculaire qui le tiendra éloigné de la compétition jusqu’au 1er juin prochain. C’est avec grand plaisir que les supporters des Dragons Catalans ont retrouvé le désormais emblématique pilier français, égal à lui-même et toujours aussi disponible pour ses fans. Merci Jaja et à bientôt !

 –

Fiche technique :

6 438 spectateurs au Stade Gilbert Brutus

Homme du match : Zeb Taia

Dragons Catalans 46 (18) :  Essais(8) : M.Escaré (1′, 42′) E.Whitehead (11′) M.Oldfield (13′) M.Simon (50′) D.Millard (55′)

L.Pryce (62′) Z.Taia (76′) ; Goals : T.Bosc (1′, 11′, 13′, 42′, 51′, 62′, 76′) 7/8

Bradford Bulls 4 (0)Essais (1) : J.Foster (52′) ; Goals : J.Foster 0/1

 –

Hull KR et Kévin Larroyer – London Broncos

Cette saison, le match à ne pas rater pour toutes les escouades sera certainement celui contre les London Broncos. À l’évidence remotivés et en nets progrès, les hommes de la capitale semblent désormais en mesure de prendre quelques points ça et là avant la fin de la compétition.

Mais les victimes de ces probables bourreaux ne seront pas cette fois les Robins de Hull qui accueillaient les équidés londoniens dans le cadre de la 14e journée. Dix essais à trois au bénéfice des hôtes, c’est la lourde sanction pour des Broncos qui n’enregistrent à ce jour aucune victoire.

En plus d’être le second meilleur plaqueur pour Hull KR avec 444 tampons après 14 rounds, Kévin en est désormais le 3e marqueur d’essais. Et la réception de Londres a confirmé cette belle statistique puisque l’international français y est allé de son lot de 4 points vers l’heure de jeu.

Téhora Dutenu

Résultats

round14

Classement

round14

Image de la semaine

Les Saints inscrivent 7 essais face aux Giants - Crédit swpix - Source bbc com

Les Saints inscrivent 7 essais face aux Giants – Crédit swpix – Source bbc.com

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire