Accueil » Compétitions » Coupes de France » Coupe Lord Derby – France » Limoux est toujours vivant !

Limoux est toujours vivant !

altLIMOUTEIXIDOSYLVAIN(1)

Limoux, largué en championnat, jouait sa saison sur ce seul quart de finale de Coupe : mission remplie avec la manière.
“J’espère que Limoux gardera Malik Boudjerra la saison prochaine, car il a effectué un remarquable travail à la vidéo, durant la semaine ayant précédé ce match”, indiquait Marc Bourrel, la voix étranglée par l’émotion quelques instants après le coup de sifflet final d’une rencontre que ses joueurs, “tactiquement, mais aussi parce qu’ils n’avaient pas envie de mourir, portés par leur orgueil”, avaient remporté, déjouant ainsi tous les pronostics.
Quelques mètres plus loin, dans un vestiaire enfiévré, son adjoint analysait ainsi la situation : “Nous avions effectivement insisté sur le contrôle du tenu, cette semaine, sachant que Stan Robin, Joan Guasch, Morgan Escaré, grâce à leur vivacité, ne sont jamais aussi forts que lorsque leur système de jeu n’est pas contrarié. Nous avons débuté les entraînements le 2 juillet, et sept mois plus tard nous ne sommes pas morts.”
Limoux, auteur d’un authentique exploit sur la pelouse de son rival, revenait pourtant de loin. Menés de 12 points à la paisse, les Blanquetiers s’étaient certes accrochés, “mais avaient manqué de maîtrise”, notait Marc Bourrel.

Un trio de stratèges
Tout le contraire de ce qu’ils avaient ensuite offert, sous la houlette de leurs formidables stratèges, “Mika” Murcia, Phil Ramage, Nicolas Munoz, bons au pied et à la main, renversant ainsi une situation plusieurs fois compromise.
Car si les “Rouge et Noir”, pour une fois habillés de vert, s’étaient rapprochés au tableau d’affichage, suite aux essais de Bastien Almarcha, cueillant une longue passe de Munoz (50), et de Scott Blanch, au relais d’une majestueuse passe de Hatfield, lui-même à la réception d’un petit et subtil coup de pied à suivre de Murcia (56), le plus dur restait à faire, même à 18-16 en faveur des Catalans.
Lesquels pensaient peut-être avoir réussi à chasser le fantôme de Pia (dominateur ici même une semaine plus tôt en championnat), avec William Barthau trouvant royalement la faille sur un service éclair de Joan Guasch (58è, 24-16), mais loin d’abdiquer, Limoux en remettait une couche. Toujours via Murcia, dont la haute passe au pied était cueillie par Scott Blanch sous le nez de Rachid Ahlalou (24-22 avec la transformation réussie par Ramage, de biais).

Pression incessante
Restait encore 18 minutes de suspense à tuer. Et c’était cette fois un coup de pied de Ramage qui faisait le miel de Murcia (69è). Limoux passait devant pour la première et dernière fois de cette folle après-midi de grand rugby. Auteur d’un en avant ayant offert à ses anciens coéquipiers cette chaîne de tenus en or, Mickaël Rouch n’a pas fini de se morde les doigts de rage…
Car jusqu’au bout, les Audois maintenaient leur pression sur des adversaires méconnaissables en seconde période, eux qui avaient marqué les premiers (percée de 40 mètres de Jean-Philippe Baile au profit d’Escaré), puis avaient été rejoint par le talent de finisseur de Jared Taylor et la botte de Ramage (6-6, 28è), avant d’inscrire deux nouveaux essais qui, en d’autres temps, auraient scellé le sort des visiteurs : Robin – David Guasch – Ahlalou à la vitesse grand V, et saisissant coup de pied à suivre d’Escaré pour lui-même.
Ne serait-ce que pour le rugby pimpant qu’a toujours prôné Marc Bourrel, depuis qu’il a entamé sa carrière d’entraîneur, la qualification de Limoux est méritée.

LA FICHE TECHNIQUE
1/4 de finale de la Coupe de France
ST ESTÈVE-XIII CATALAN – LIMOUX 24-29
Mi-temps 18-6. Arbitre : David Segura.
St Estève-XIII Catalan : 4 essais Escaré (2, 39), Ahlalou (35), W. Barthau (58), 4 transformations W. Barthau.
Limoux : 5 essais Taylor (24), B. Almarcha (50), S. Blanch (56, 62), Murcia (69), 3 transformations (56, 62, 69) et 1 pénalité (28) Ramage, 1 drop Murcia (72).

ST ESTÈVE-XIII CATALAN : Escaré – Vaccari, Baile, Ahlalou, Cardace – (o) Robin, (m) W. Barthau – Raguin, J. Guasch, Simon – Larroyer, Gossard – Swain.
Sont entrés : D. Guasch, Rouch, Borras, Springer.
LIMOUX : Taylor – A. Doutres, S. Blanch, Hatfield, B. Almarcha – (o) Ramage, (m) Murcia – Temata, M. Alberola, Herold – Dean, M. Almarcha – Munoz.
Sont entrés : Teixido, Reffle, Paea’aesina, Pramil.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire