Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Rencontre avec les frères BOUDEBZA, talonneurs de Palau et de Lézignan

Rencontre avec les frères BOUDEBZA, talonneurs de Palau et de Lézignan

Battu 28-30 au match aller avec les Broncos de Palau, Jordan Boudebza, 20 ans, espère bien prendre sa revanche sur John, son aîné de trois ans, ce dimanche (15h) au stade Georges-Vaills. Rencontre avec les frères talonneurs de Palau et de Lézignan.

John, 23 ans, a fait ses débuts à l’école de rugby de Saint-Estève XIII à l’âge de 4 ans, avant de rallier le XIII Catalan, l’UTC, puis Pia l’espace de trois ans. Etudiant en BTS commerce, il dispute sa deuxième saison sous le maillot de Lézignan.

Jordan, 20 ans, employé à la mairie de Saint-Hippolyte, a chaussé ses premiers crampons à l’âge de 13 ans, au sein de l’école de rugby Salanque Méditerranée Pia XIII, avant de rejoindre les cadets de Saint-Estève deux ans plus tard, puis Saint-Estève – XIII Catalan. Encore junior, il dispute sa première saison en Elite, après avoir rallié Palau l’été dernier. Et il marche allègrement sur les traces de son frère, un des meilleurs demis de tenu français.
En attendant l’éclosion de Hugo, 12 ans, minime à Baho XIII ?

Quel éducateur vous ont le plus marqué ?

John : “Jean-Marie Bosc, Mourad Dembri, mais j’ai en fait appris quelque chose de chacun de mes différents entraîneurs, jusqu’à Aurélien Cologni.”
Jordan : “Serge Pérez.”

Avec quels joueurs de l’équipe adverse avez-vous évolué, dans le passé ?

John : Rémy Marginet, Jordan Rieux, Guillaume Martinez, Charles Pilatte, Paco Jamil à Saint-Estève – XIII Catalan, Samir Belkhiri et Jérôme Blazy à Pia.”
Jordan : “Aucun.”

John, quel est le plus dangereux parmi eux ?

“Jordan Rieux, en belle forme cette saison, Rémy Marginet pour son excellente technique et son sens de l’organisation du jeu.”

Jordan, quel joueur de Lézignan redoutes-tu le plus ?

“Tony Duggan, Anthony Carrère, mon frère John et Maxime Benausse.”

Le joueur de l’équipe adverse dont vous vous sentez le plus proche ?

John : “Paco Jamil, Charles Pilatte.”
Jordan : “Anthony Carrère.”

Quelle impression t’a laissé ton frère, au match aller ?

John : “Il a apporté de la vitesse derrière le tenu, et a procédé à des bons choix. Pour sa première saison en Elite, ce qu’il fait est très bien.”
Jordan : “Il a été performant derrière le tenu, avec des départs rapides, et il avait beaucoup plaqué.”

Quel joueur adverse a été le plus en vue ce jour là ?

John : “Sébastien Terrado, en grande forme cette saison en dépit de son âge.”
Jordan : “Mathieu Griffi pour sa vaillance, et Ryan O’Hara, qui relevait pourtant de blessure.”

Qu’est-ce qui vous a manqué pour battre votre adversaire dimanche dernier ?

John : “Contre Limoux (22-26), au Moulin, nous avons accumulé les fautes, sur des petits détails, alors que nous étions proches de la victoire, comme souvent depuis le début de la saison. Or, ce sont ces détails là qui permettent de remporter, ou non, les grands matchs.”
Jordan : “Face à la réserve des Dragons (26-34), à Saint-Estève, nous étions présents dans le combat, mais notre passage à vide d’un quart d’heure, en première mi-temps, nous a été fatal, concédant trois essais durant ce laps de temps. Ces erreurs individuelles nous ont coûtés cher, comme devant Villeneuve-sur-Lot, où nous menions au score 26-2 en tout début de seconde période, avant de l’emporter finalement de justesse. Nous devons rester concentrés, mieux communiquer, et respecter le plan de jeu.”

Avez-vous évoqué récemment, ensemble, le match de dimanche à Palau ?

John : “Nous avons évité de nous rencontrer, mais nous déjeunerons cependant ensemble, la veille de la rencontre.”
Jordan : “Nous avons dîné ensemble lundi soir, chez nos parents, et j’ai dit à John qu’il ne devait pas espérer gagner, dimanche.”

Le coeur de votre père penchera de quel côté, dimanche au stade Georges-Vaills ?

John : “Pour aucun d’entre nous, et en même temps pour les deux.”
Jordan : “Dans son esprit ce sera du 50-50, et que le meilleur gagne, mais par rapport au classement, mieux vaudrait une victoire de Palau.”

Quelle est la principale qualité de ton frère sur un terrain ?

John : “Sa vitesse.”
Jordan : “Sa vision du jeu et sa défense.”

Et en dehors ?

John : “Il a une grosse bouche mais un grand coeur.”
Jordan : “Il est honnête et aimable.”

Un pronostic pour dimanche ?

John : “C’est pratiquement du 50-50 car Palau reste sur trois victoires consécutives à domicile, mais Lézignan pourrait l’emporter 22-18.”
Jordan : “60% de chances pour Palau, nous devons y croire.”

L’avis de Hatch, le père

“J’aime Palau, car c’est le petit poucet qui prouve sa valeur de dimanche en dimanche, et Lézignan pour le jeu qu’il produit, son état d’esprit, l’engouement qu’il suscite autour de lui dans les Corbières. Je serai forcément partagé car il s’agira d’une lutte fratricide, même si le terme est exagéré. John est plutôt du genre à chercher la faille dans les défenses adverses, et son talent est apparu dès l’école de rugby. Jordan présente davantage le profil du travailleur, et je suis à la fois très content et surpris de son attitude sur le terrain, car il a longtemps fait passer les copains avant les entraînements. Mais il a, depuis, trouvé son équilibre sentimental, et aujourd’hui il mange rugby, dort rugby, presque trop, même. Ce que John, lui, a toujours fait.”

Source : sportchoc.tv

John et Jordan BOUDEBZAJohn et Jordan BOUDEBZA

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire