Accueil » A la une » Tonneins dans le News d’Avril!

Tonneins dans le News d’Avril!

Tonneins entretient avec la Garonne une longue histoire fluviale et rurale, et avec le rugby à XIII aussi.

Le club a fêté ses 80 ans en 2014, enraciné qu’il est dans ce limon nourricier. Une ville authentique à la bonne humeur gasconne où, comme Tarascon a sa tarasque, Tonneins aurait ses piranhas, une légende qui tient debout, une pêche miraculeuse dont le regretté Jean-Louis “Jules” Vignes n’a jamais voulu vendre l’hameçon, car il y aurait un treiziste au bout…

Le club crée en 1934 sur l’élan porteur instillé par Jean Galia, a façonné des joueurs qui ont marqué l’histoire et qui ont porté le maillot de l’équipe de France : Maurice Brunetaud, Jean Panno, Bruno Gobbini, Louis Brésolin, qui est l’actuel adjoint aux sports de la ville.

C’est une autre gloire locale, Éric Vergniol, lui aussi international, qui en assure aujourd’hui la présidence depuis deux ans, mais encore l’entraînement de l’équipe première.

Sous les sunlights de la gloire à la fin des années 80, il avait franchi le rubicon, comme les Pascal Bomati, Jean-Marc Bourret, Manu Cassin, Nicolas Couttet, pour signer à l’U.S. Dax. Six saisons chez les cousins, où il sera international B et A’. Revenu à XIII en 1995, il fît partie de l’aventure Paris-Saint-Germain Rugby League. «  J’ai eu une opportunité professionnelle et il y a eu le PSG, ça a accéléré mon retour ».

Les Tonneinquais n’ont qu’à se louer de ce retour, d’abord comme joueur, puis comme dirigeant. «  Je comptais arrêter le rugby et c’est mon fils qui m’a ramené à XIII il y a quatre ans. Je suis président depuis deux ans ».

Plus de 150 licenciés

A 15 km de Marmande et à 35 km de Villeneuve-sur-Lot, Tonneins tisse sa toile sur Clairac, Le Mas d’Agenais et Fauguerolle. Un club de 150 licenciés, qui compte toutes les catégories, sauf les féminines, qui vont vers Clairac. « On manque d’éducateurs et de bénévoles, précise Éric Vergniol. On a un emploi civique qui travaille dans les écoles dans le cadre périscolaire ».

Avec une école de rugby qui organise chaque année pour Pentecôte le tournoi Aquitreize, un des plus courus de l’Hexagone, qui accueille sur deux jours les Anglais, Les Nantais, les Tarnais, les Catalans… « Sur ce week-end, nous avons beaucoup de monde qui vient nous aider ».

Confortablement installés au stade Jean-Bernège, avec un club-house, une serre de réception, les Phœnix se retrouvent aussi au bar le Saint-Pierre. A Tonneins, le rugby a su se doubler d’un climat, ce qui explique la coloration tonneinquaise de l’équipe première. « Les joueurs restent au club, et ceux qui partent reviennent vite » souligne un dirigeant, Denis Baudi.

Un budget de 80 000 €

Champion de France Élite 2 en 1998, champion de France Nationale 1 en 2011 et vainqueur de la Coupe Paul-Déjean, le club court depuis après un titre et une accession.

« Notre but, c’est de bien fonctionner en Nationale 1 et d’avoir toutes les catégories au sein du club. Et si c’est possible, avec plus de maturité, monter en Élite 2. Sachant qu’il y a deux ans le club était à moins 55 000 €. Là, on refait surface. On organise des repas partenaires. Ils sont nombreux. Ils nous font confiance. C’est notre force ». Mais avec un budget de 80 000 €, les Tonneinquais sont encore loin des budgets d’Élite 2.

La sagesse et l’expérience d’Éric Vergniol

Un budget en adéquation avec le recul économique de la région depuis la fermeture de l’usine Seita en 1998. Un coup de tabac sur la ville, qui s’est traduit par des mutations, une chute de l’immobilier, des petits commerces.

« On fait avec les moyens du bord, avance Éric Vergniol, qui cumule le poste de président et celui de co-entraîneur avec Julien Mourer, alors que son épouse Marylin est vice-présidente.

Et le boss est au travail. « Il a beaucoup d’expérience. C’est quelqu’un de respectable et il en fait profiter tout le monde » résument Denis Baudi et Emmanuel Fabre.

Comme la Garonne prend le sien, la sagesse  veut que Tonneins prenne son temps.

Le phœnix renaît toujours de ses cendres et les Phœnix de Tonneins itou.

Article extrait du webzine FFRXIII NEWS d’avril 2018. Pour lire GRATUITEMENT 44 page de rugby à XIII cliquez ICI.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire