Accueil » Actualité Internationale » Tuivasa-Sheck prêt pour la Coupe du monde

Tuivasa-Sheck prêt pour la Coupe du monde

TUIVASA 2 

A tout juste 20 ans (il est né le 6 mai 1993), Roger Tuivasa-Sheck est déjà promis au plus bel avenir. Et si l’ailier de Sydney Roosters n’a pas participé au dernier Australie – Nouvelle-Zélande, à Canberra, le sélectionneur des Kiwis, Stephen Kearney, l’a convié pour la première fois à partager la préparation de l’équipe. Plutôt de bon augure, à cinq mois de la Coupe du monde.

Né à Apia, la capitale des Samoa, formé à Otahuhu College, à Auckland, il a pratiqué parallèlement les deux rugby (schoolboy néo-zélandais à XV, et capitaine de son établissement au Tournoi national scolaire du secondaire, à XIII), avant de rallier les Roosters en 2011. Et très vite, il grimpe les échelons : 9 essais en 12 matchs de Toyota Cup en 2012, poursuite de la saison en NSW Cup, et entrée dans la lumière de NRL, le 27 juillet contre les Titans de la Gold Coast. Depuis, il fait partie du redoutable flanc droit néo-zélandais de l’attaque des Roosters, aux côtés du centre Shaun Kenny-Dowall et du deuxième ligne vedette Sonny Bill Williams.
Une ascension ultra-rapide pour un joueur électrique, “l’un des plus spectaculaires de NRL”, assure notre confrère néo-zélandais Ian McCullough.

L’hommage de Phil Gould
Un avis partagé par l’un des plus grands spécialistes du rugby à XIII australien, l’ancien deuxième ligne de Penrith et de South Sydney, Phil Gould, devenu plus tard le coach de Canterbury, Penrith, et Sydney Roosters :
“Il s’est rapidement fait de la place sur le côté droit de l”attaque des Roosters, au point qu’il est désormais incontournable. Avant, j’en suis persuadé, de briller plus tard à l’arrière, son poste de prédilection.”
Une polyvalence qui devrait lui servir, quand Stephen Kearney annoncera, début octobre, sa liste des 23 pour le voyage en France et en Grande-Bretagne. Un rendez-vous qui fait saliver à l’avance Roger Tuivasa-Sheck :
“C’est mon but, maintenant que Stephen m’a dit que je méritais d’être dans le groupe de l’ANZAC test face aux Kangourous.”

“Il faut être à la hauteur du talent de Sonny Bill”
Un rêve qui pourrait bien devenir réalité, vu les compliments qui ne cessent de s’abattre sur ses jeunes épaules, depuis le coup d’envoi de la saison. “Le line break qu’il a fait lundi soir en début de match contre Manly était tout simplement impressionnant”, note Phil Gould.
“La manière qu’il a de se déplacer, sur un terrain, est extraordinaire, et en plus il est très adroit à la réception des chandelles. Pour moi, il n’y a aucun doute, il sera du voyage en Europe pour la World Cup.”
En attendant, l’intéressé continue sa progression. En bonne compagnie. “Quand Sonny Bill Williams est en possession du ballon, derrière vous avez intérêt à être attentif, tellement il sait distiller aussi bien les passes courtes que les sautées, il nous faut être à la hauteur de ce qu’il propose comme talent”, explique, admiratif, le Samoan de naissance, que Trent Robinson a titularisé à chaque foi depuis le coup d’envoi du championnat.
Résultat : 4 essais en 9 matchs. Un gage de spectacle pour le public d’Avignon, le 1er novembre prochain…

Réservez vite vos places pour l’évènement sportif de l’année :

Via la Billetterie

ou

Télécharger un Bon de Commande

Présentation Coupe du Monde 2013 – France vs… par ffr13officiel


Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire