Accueil » A la une » Villeneuve-sur-Lot ne craint pas la boue

Villeneuve-sur-Lot ne craint pas la boue

Pita Godinet a remarquablement orienté le jeu des visiteurs.
Crédit Joseph Franques

PALAU – VILLENEUVE/LOT 16-20

Mi-temps 6-14

Arbitre Benjamin Casty

Temps frais, ciel couvert, absence de vent, terrain par endroits à la limite du pratiquable.

Palau : 3 essais Th. Franck (18), Jimenez (68), Nietche-Corones (80), 2 T Herrero (18, 80).

Villeneuve : 3 essais Bioux (10), Ugaia (20), Goffin (48), 3 T et 1 pénalité (40) Decarnin.

Cartons jaunes :

Nikolic (32) à Villeneuve.

Janicot (62) à Palau.

PALAU : F. Flovie – Jimenez, Aroun, Serrato, Thérésin – (o) Th. Franck, (m) Herrero – Nietche-Corones, John Boudebza, Sebea – M. Scimone, Meye – K. Madani.

Sont entrés en jeu Jordan Boudebza, J.-P. De Oliveira, Castaillet, Janicot.

VILLENEUVE : Bachoukh – Brioux, Dubertrand, Ugaia, M. Carrasco – (o) Decarnin, (m) Godinet – Nikolic, Gautier, Masselot – H. Fakir, Goffin – Loïc Maria.

Sont entrés El Azizi, Calic, Novais, Hermosilla.

Difficile d’en vouloir aux Broncos, qui ont tout donné, mais aussi rendu trop de ballons, et chapeau bas aux Villeneuvois, qui ont toujours eu la maîtrise du jeu, derrière des avants conquérants, à l’image de Vladika Nikolic, Houcine Fakir, un demi, Pita Godinet, élégant, astucieux, intelligent, et un centre papou intenable, Nickson Borana Ugaia.

Sur un terrain parsemé par endroits de larges flaques d’eau, au point que Benjamin Casty mit longtemps avant de donner son feu vert (le match des U19 a été reporté pour ne pas aggraver les choses), les visiteurs ont joué en Académiciens, faisant fi des conditions climatiques, et les Catalans, privés de Jordan Sigismeau, tout juste rentré de La Réunion, d’Alexandre Doutres, qui ne devrait pas tarder à reprendre la compétition, et au dernier moment d’Anthony Carrère (adducteurs fragiles), ont constaté rapidement les dégâts.

Car sur un terrain pareil, les premiers qui marquent ont souvent les plus grandes chances de  vaincre. Si un léger en avant de Godinet sur Hamza Bachoukh avait privé Villeneuve d’un essai tout cuit, dans la minute suivante un coup de pied rasant faisait l’affaire de Dorian Brioux. Palau répliquait par Thibault Franck dans des conditions semblables (18è), mais deux minutes plus tard la fusée Ugaia giclait sur quinze mètre.

En face, on oubliait de marquer sur ses temps forts, comme quand Tayeb Aroun ne délivrait pas un ballon d’essai, ou lorsque au bout d’un superbe mouvement, François Thérésin posait un pied en touche. Celui d’Aurélien Decarnin, lui, faisait mouche sur pénalité, et à la mi-temps Palau était mal embarqué.

Surtout que les Lot-et-Garonnais se montraient toujours aussi fringants à la reprise. Ugaia, au terme d’une guirlande colorée, était bloqué dans l’en but catalan, mais en suivant Anouar El Azizi autorisait Jayson Goffin à s’arracher magistralement pour porter la marque à 20-6. Celle-ci aurait même pu gonfler encore si, sur service d’Ugaia, Bachoukh n’avait été pris sous les poteaux adverses, si Fakir avait pu mener son raid à bien, ou si El Azizi n’avait pas commis un en avant en tentant de partir au ras.

Le dernier quart d’heure était néanmoins palauenc, avec Karim Madani et Franck comme rampe de lancement pour une action clôturée par Jordi Jimenez.

Et si Palau ratait le coche quand Aroun était à deux doigts de profiter d’une passe au pied de Clément Herrero, il confortait cependant le point de bonus, John Boudebza ayant mis Sébastien Nietche-Corones sur orbite.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire