Accueil » Actualité Nationale » Arbitrage » Arbitrage | Trois arbitres décrivent leur passion

Arbitrage | Trois arbitres décrivent leur passion

“Il ne peut y avoir de sport sans arbitres”

Alors que la Commission Centrale d’Arbitrage de la FFR XIII organise son 2nd stage d’été pour arbitres (du vendredi 1 au dimanche 3 juillet 2016), nous avons interrogé 2 arbitres confirmés Benjamin Casty et Jordi Crespo ainsi qu’une arbitre en devenir : Elodie Pittana sur l’arbitrage dans le Rugby à XIII français.

.

Benjamin Casty
Benjamin Casty, frère du capitaine des Dragons Catalans et du XIII de France, préfère arbitrer. Crédit : HS

Naturellement attirés par le Rugby, les 3 arbitres interviewés ont tous commencé ce sport en tant que joueur. Ils se sont pourtant orientés aujourd’hui vers le rôle central du Rugby à XIII.

Racontez-nous vos débuts dans l’arbitrage…

Elodie et Benjamin se sont dirigés vers l’arbitrage suite à une blessure. Ils se sont ainsi investis différemment pour “ne pas quitter les terrains treizistes”. Tandis que Jordi n’a pas pu s’inscrire en cadets avec Salon (pour manque d’effectif), il a alors demarré cette autre aventure.

Elodie Pittana : “J’ai pensé devenir arbitre pour m’investir dans le Rugby à XIII sans prendre de chocs. J’ai vu que l’arbitrage répondait parfaitement à mes attentes. J’ai alors commencé la saison 2015-2016 aux côtés de M. Matter en tant que juge de touche“.

Jordi Crespo : “En cadets, je me suis rendu à une réunion mensuelle. L’ambiance était bonne et j’ai été conquis. J’ai commencé par arbitrer lors de tournois des écoles de rugby, ensuite des minimes et la touche en suivant Jean-Sébastien Gras et Jean-Marie Beuchat. Des personnes compétentes et ma mère, ex-secrétaire au club, m’ont aidé à devenir meilleur. A mon premier match Marseille – Carpentras (minimes), les deux coachs m’ont soutenu et m’ont encouragé à continuer…

Benjamin Casty : “Dès la saison 2008-2009, j’ai commencé par faire des touches en minimes cadets et en seniors Fédérale. Ensuite, sous la bienveillance de Richard Frileux, j’ai débuté au centre la saison suivante chez les jeunes. Par la suite, j’ai évolué en fédérale pour arbitrer aujourd’hui en Elite.

Annick de Baho2
Elodie, joueuse & arbitre. Crédit : Annick de Baho

Racontez-nous vos sensations en tant que joueur(se)s “averti(e)s”…IMG_4987

Parmi nos trois arbitres, Benjamin et Jordi ont arrêté de jouer. Benjamin privilégie ainsi sa vie professionnelle quand Jordi a brutalement stoppé sur blessure en 2013. Seule Elodie exerce les deux activités en portant les couleurs du XIII Provençal.

Nous apprenons grâce à leur retour d’expérience qu’être arbitre permet d’améliorer sa compréhension du jeu jusqu’à mieux jouer certaines actions

Elodie Pittana : “Depuis que j’ai commencé à arbitrer, beaucoup de choses ont changé dans ma tête. Je fais beaucoup plus attention aux règles et à la gestuelle de l’arbitre que je comprends beaucoup mieux. Du coup, je peux jouer avec certaines règles pour l’avantage de mon équipe. Et j’ai également beaucoup de respect pour les arbitres qui effectuent une tâche difficile au milieu du terrain.

Jordi Crespo : “Joueur de DN1 à Salon de Provence jusqu’en 2013, il est vrai que le fait de jouer et d’arbitrer a été un plus pour moi. Connaissant le règlement, lorsque l’arbitre intervenait, je savais déjà si je pouvais jouer rapidement ou faire arrêter le temps lorsque nous formions une mêlée. Cette double activité m’a permis aussi de mieux comprendre le jeu. Je distinguais où se situaient les intervalles en plus d’acquérir une condition physique très bonne.

Quel bilan faites-vous de la saison (sportif, discipline et arbitrage) ?

A cette question, les 2 arbitres expérimentés Jordi et Benjamin ont expliqué être très satisfaits de cette saison réalisée sans blessure. Ils ont ainsi dirigé leurs premières rencontres d’Elite 1 avec, en apothéose, la direction de la Finale de DN1B (Jordi) et d’une demi-finale d’Elite 2 avec la finale Juniors Elite pour le Catalan Benjamin. De son côté, Elodie poursuit avec satisfaction son apprentissage et sera bientôt au centre du terrain.

De plus, les 3 interrogés ressentent une amélioration globale dans la prestation des arbitres.

Elodie Pittana : “Je suis très heureuse de la saison accomplie. J’ai pu arbitrer en tant que juge de touche à différents niveaux tout en évoluant grâce à la confiance de tout le corps arbitral que je tiens à remercier. Ils m’aident à avoir confiance en moi et en mes décisions.

Benjamin Casty : “En fin de saison dernière, j’ai pensé raccrocher le sifflet suite à un non-match de ma part. Or, je ne pouvais pas rester sur un échec et sortir la tête basse. Ce match-là m’a servi de tremplin, m’a permis de me remettre dans le droit chemin de travailler surtout mon mental et analyser mes matchs en collaboration avec Thierry Alibert le responsable des arbitres pour finalement arbitrer cette année mes premiers matchs en Elite 1.

Concernant la discipline, Benjamin note une nette diminution des mauvais coups inutiles et des pugilats. Il évoque des rapports cordiaux entre les arbitres, les staffs et les joueurs. Cependant, Jordi va tirer la sonnette d’alarme concernant les comportements irrespectueux de certains…

Jordi Crespo : “Au niveau de la discipline, il y a eu malheureusement trop d’incidents impliquant des dirigeants, des entraîneurs ou des spectateurs contre les arbitres. L’attitude de certains nuit au bon déroulement d’un match et peut le faire dégénérer. Pourquoi le joueur sur le terrain se priverait de critiquer ? Nous le voyons malheureusement beaucoup chez les jeunes. A un moment donné, il se reproduira des incidents où les arbitres seront pris à parti physiquement… Beaucoup pensent que l’arbitre est une machine, là sur le terrain pour siffler comme un gendarme et encaisser la prime de match. C’est faux. Nous le faisons par passion et pour continuer à pratiquer ce sport qu’on aime d’une autre manière. Alors oui, moi le premier, j’ai manqué des matchs. Comme les joueurs, nous nous entraînons pour être plus performants. Il ne faut pas croire que nous rentrons chez nous heureux et fier lorsque le match ne s’est pas bien déroulé.

sketch-1455609039849
Jordi Crespo, ex-joueur de DN1, se consacre désormais à l’arbitrage.

Quelle évolution (positive ou non) de l’arbitrage percevez-vous ?

Les trois répondants ressentent une évolution positive de l’arbitrage, une forte implication malgré des effectifs trop faibles…

Benjamin Casty : “L’arbitrage est sur la bonne voie, mais nous manquons considérablement d’arbitres. Malgré cette position ingrate, nous prenons un réel plaisir quand on s’en donne les moyens… Concernant les “moyens”, nous manquons du nerf de la guerre : l’argent qui ne tombe pas du ciel. Nous devons trouver des solutions pour recruter des arbitres car sans arbitres, il n’y a pas de match…

Que pensez-vous de la formation à l’arbitrage ? Auriez-vous des mesures à proposer ?

Pour sa première année, Elodie estime qu’elle a eu “toutes les clés en main pour réussir”. Elle décrit une bonne formation sur différents supports papiers, informatiques renforcés par des réunions mensuelles… et l’investissement primordial d’aller “voir des matchs, travailler sa gestuelle et sa condition physique”.

Jordi récapitule les outils pour s’initier et progresser : les stages pour jeunes et débutants, les stages pour arbitres aguerris avec des tests physiques et des activités de groupe pour générer plus de cohésion entre les trios et quatuors d’arbitres qui officient le dimanche, les réunions mensuelles de chaque comité avec des analyses vidéos. Les arbitres Elite bénéficient de stages de perfectionnements toutes les 6 semaines.

Benjamin décrit le bon travail réalisé sous la houlette de Thierry Alibert fort de son expérience en Super League et à la Coupe du Monde. Le responsable des arbitres exige beaucoup de travail. Outre les réunions vidéo, les arbitres réalisent aussi des skills (exercices physiques) spécialement conçus pour eux. Les plus anciens partagent lors de ces rendez-vous leur expérience.

Chaque semaine après un match, nous devons marquer toutes les actions du match, positive ou négative avec un petit commentaire pour dire si c’est correct ou ce qu’il aurait fallu faire pour voir, siffler ou éviter une action. Nous l’envoyons ensuite à Thierry qui nous envoie son rapport. Au téléphone, nous échangeons à ce propos souvent pendant plus d’une heure. Nous sommes ainsi meilleurs car c’est un échange très constructif.

Pour résumer, l’arbitrage nécessite un énorme travail physique et mental. “Pendant la saison sportive, il faut relire le règlement, travailler la gestuelle, parfaire sa condition physique…

Alors, Jordi et Benjamin proposent que :

  • Certains comités dotent les groupes d’arbitres d’un ordinateur et d’un vidéo projecteur pour travailler plus sereinement.
  • Nous lancions l’arbitrage en minimes ou cadets comme en NRL. Le novice serait appuyé par un arbitre expérimenté qui intervient sur les actions litigieuses. Le novice pourrait prendre ses décisions et rectifier par la suite ses erreurs à ne pas reproduire.


Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

media_5740dfb748a03
Benjamin Casty a pris les commandes lors de la finale Juniors Elite. Crédit : youpix.fr

Elodie Pittana : “J’aimerais évoluer au maximum à la touche et au centre du terrain. Je donnerai tout pour participer à une Coupe du Monde féminine. C’est mon plus gros défi.

Benjamin Casty : “J’espère continuer en Elite 1, arbitrer des matchs internationaux de qualification pour la Coupe du Monde, faire la finale Elite 1 la saison prochaine… A moi de jouer et de me retrousser les manches…

Jordi Crespo : “Je tiens à remercier ma femme car tous les jours ne sont pas rose pour concilier vie professionnelle, vie familiale et arbitrage. Souhaitons que je ne me blesse pas, que je continue à progresser pour arbitrer des derbys et des matchs à fort enjeu. J’aimerais ensuite connaître une expérience anglaise comme Thierry ou Mohammed Drizza. Ils ont officié en Angleterre et Mohammed arbitre encore les U19 des Dragons Catalans… Et en apothéose, j’aimerai arbitrer lors d’une Coupe du Monde.

.

Vous êtes joueurs, arbitres ou intéressés par l’arbitrage ? Retrouvez ici toutes les informations sur le stage d’été 2016 pour “devenir arbitre”.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire