Accueil » A la une » Lézignan au métier et au talent

Lézignan au métier et au talent

Crédit @astreizix

ST ESTEVE XIII CATALAN – LEZIGNAN 16-32

Mi-temps 6-20

Arbitre Kevin Delarose

1 200 spectateurs

St Estèce XIII Catalan : 3 essais M. Laguerre (33), T. Chan (54), Le Cam (69), 2 T Brochon (33, 54).

Lézignan : 5 essais Cardace (13, 40, 79), Stacul (36), Costes (62), 4 T (13, 36, 40, 79) et 2 pénalités (25, 47) Marginet.

ST ESTEVE XIII CATALAN : Brochon – J. Flovie, M. Laguerre, Ambert, R. Franco – (o) J. Guasch, (m) Meresta-Doucet – Cozza, Zafra, B. Scimone – Joe Chan, Le Cam – Perez.

Sont entrés en jeu Salabio, Mencarini, Tiaki Chan, Baby.

FCL : V. Ferret – Gouzy, Cardace, Bonneriez, Tort – (o) Th. Lacans, (m) Marginet – Tribillac, Bouzinac, Bartès – Stacul, Costes – Ors.

Sont entrés Fl. Bousquet, Li. Albert, Ti. Grandjean, Arnaud Hack.

Au métier, et au talent, Lézignan s’est joué plus aisément que prévu des peut-être trop inexpérimentés Baby Dracs, lesquels n’ont sans doute jamais autant mérité leur surnom, et pas seulement parce que Alan Baby figurait sur la feuille de match.

Les Meuniers, guidés de main de maître par Cyril Stacul, Damien Cardace, Rémy Marginet, trois anciens qui savent mieux que quiconque comment maîtriser une rencontre face à une pléïade de juniors (Joe Chan, Baby, Hugo Salabio, Corentin Le Cam, Bastien Scimone, Valentin Zafra, Mathieu Cozza, Mathieu Laguerre, Robin Brochon), ont vite posé leur grosse patte sur une partie rythmée mais imparfaite au plan technique.

Laquelle débutait par des occasions manquées de la part des locaux (Scimone, Franco), alors qu’une attaque classique dirigée vers Cardace montrait, à l’inverse, à quel point Lézignan, de son côté, sait les mettre au fond.

En suivant, si Le Cam était stoppé dans l’en but adverse, bientôt imité par Zafra, la belle course de Laguerre, ponctuée d’une feinte de passe, récompensait l’ardeur d’un ensemble catalan hélas pour lui ensuite piégé par le fin service de Marginet en direction de Stacul, dans un intervalle gagnant.

Le FCL arrosait un peu plus le score quand Cardace profitait d’une passe au pied, mais Saint-Estève XIII Catalan avait le mérite de réagir après la pause, Tiaki Chan étant mis sur orbitre par ce poison de Brochon, qui naviguait adroitement dans une forêt de jambes audoise.

Il en aurait toutefois fallu plus pour désarçonner des adversaires trouvant une nouvelle fois la faille, Alexandre Costes ayant bénéficié d’une superbe passe.

Alexis Meresta-Doucet trouvait ensuite les grands bras de Le Cam pour réduite la marque (26-16), mais Lézignan dominait, au point de clôturer le score, via Cardace qui se jouait de trois défenseurs.

Le métier, et le talent…

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire