Accueil » A la une » Limoux a trouvé son bonheur en deuxième ligne

Limoux a trouvé son bonheur en deuxième ligne

Benjamin Vergniol fait plus ample connaissance avec Laurent Moreno, le président de Limoux.

Le Tonneinquais Benjamin Vergniol, 24 ans, joueur de Saint-Estève XIII Catalan ces deux dernières saisons, est le deuxième seconde ligne, après le Palauenc Léandre Torrès, à rejoindre Limoux.

Après des débuts en Elite 1 en 2012, au poste de centre dans les rangs de Villeneuve-sur-Lot, en provenance de La Réole, le fils d’Alain VERGNIOL,avait  rallié le club sang et or quatre ans plus tard, faisant apprécier d’entrée ses qualités de puncheur et d’infatigable plaqueur.

Sa rapidité, peu courante pour un avant, lui avait également permis d’inscrire de nombreux essais, et à l’instar de Léandre Torrès, il devrait rapidement s’imposer au sein du pack limouxin, réputé pour sa solidité, mais manquant peut-être de coureurs, dès lors que Joel Edwards n’en fait désormais plus partie.

Arrivé à Palau en 2013-2014, en provenance de Saint-Estève XIII Catalan, lors de la première saison des Broncos en Elite 1, Léandre Torrès était le capitaine de ces derniers depuis deux ans, et son départ laissera un grand vide dans les rangs du club des Albères, tant ce deuxième ligne de grand format ne cessait de montrer l’exemple.

Léandre Torrès était le capitaine vénéré de Palau.

Comme Benjamin Vergniol, Léandre est un chasseur d’essais, même si son principal atout réside dans sa capacité à prendre un maximum de ballons, et à défendre sans relâche.

Tout comme Vergniol, Torrès, 26 ans, a été international U19, en compagnie de Maxime et Romain Péault, ses futurs coéquipiers en club, le 26 novembre 2011 à Saint-Gaudens, contre l’Australian Institut of Sports, et son ardeur au combat sera forcément utile à des Blanquetiers une fois encore bien décidés à jouer les premiers rôles en 2018 – 2019.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire