Accueil » Actualité Nationale » Arbitrage » M. DRIZZA : « Mon objectif, officier pour la Coupe du Monde 2017! »

M. DRIZZA : « Mon objectif, officier pour la Coupe du Monde 2017! »

L’Association Française du Corps Arbitral Multisports (AFCAM), lors de son Assemblée Générale Annuelle qui a eu lieu le 13 mars dernier, a décernée son trophée à deux arbitres de la Fédération Française de Rugby à XIII, Mohamed DRIZZA (Catégorie Elite) et Jordy CRESPO (Catégorie Espoirs).

Mohamed DRIZZA récompensé - Crédit HSL’occasion pour Mohamed DRIZZA de nous parler de sa passion et de ces objectifs…

Mohamed, selon vous, l’arrivée de Thierry ALIBERT à la tête de la Commission Centrale d’Arbitrage a-t-elle engendré des changements ? Si oui lesquels ?

Il y a eu en effet beaucoup de changements, la philosophie de Thierry c’est de rendre le rugby à XIII encore plus spectaculaire.

Accélérer le jeu, Thierry a mis l’accent là-dessus, et cela passe par un gros travail de vidéo, principalement sur les tenus.

Si on veut se perfectionner, il est primordial de passer par la vidéo. Thierry a instauré une concurrence entre les arbitres, une concurrence saine, mais qui demande d’être performant. Cette remise en question, combinée avec les formations et le travail vidéo, nous permet d’être plus performants le week-end.

L’AFCAM vous a décerné le trophée du meilleur arbitre « Elite » pour la saison passée. Quelle a été votre réaction ?

Je suis content car c’est toujours bien d’avoir un trophée mais je n’arbitre pas pour ça. Je suis dans une logique de performance, mon objectif est d’être désigné pour des matchs prestigieux.

Justement quels sont objectifs pour les années à venir ?

J’aimerais officier pour la Coupe du Monde 2017, et ça passera notamment par mes performances dans le Championnat français. J’ai vraiment envie de donner le maximum.

Vous allez arbitrer la rencontre Italie vs Serbie en juin, est-ce pour vous une concrétisation du travail fourni cette saison ?

Je le pense oui, je suis très content d’avoir été désigné pour ce match, c’est mettre un pied dans le niveau international et ça va dans le sens de la prochaine Coupe du Monde. C’est vraiment intéressant pour moi, d’un point de vue sportif mais aussi professionnel.

Enfin, pouvez-vous nous raconter votre meilleur/pire expérience en tant qu’arbitre ?

Une expérience qui restera gravée, c’est ma première finale Elite à Béziers (en 2008), où j’étais très stressé avant le coup d’envoi, mais tout s’était très bien passé.

Après, je n’ai pas particulièrement de mauvais souvenir mais parfois le public est très dur avec nous. Heureusement qu’il y a des supporters au bord des terrains, mais leur méconnaissance des règles entraine parfois des réactions regrettables.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Comment (1)

  • Yamina Abdesselem

    Cela fait chaud au coeur d’encourager nos arbitres …
    Encore plus de com sur les féminines se serait bien

    Bravo à tous

    26/03/2015 à 15:04

Laisser un commentaire